février 2009
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

Catégories

Archives quotidiennes : 24 février 2009

En Angleterre, un enseignant créatif travaillant dans une école religieuse, a demandé à ses élèves de dix ans de répertorier les insultes et autres grossièretés qu’ils connaissent, et de les classer en fonction de certaines catégories de gravité dans l’offense.
Son espoir était « d’enseigner des moyens de lutte contre l’intimidation dans le cadre d’un programme sur les comportements sociaux instauré par le gouvernement britannique. »

Les parents des élèves n’ont que modérément apprécié l’initiative.
Horrifiés de découvrir les cahiers de leurs rejetons couverts d’injures, ils s’en sont plaint auprès de la direction de l’école.
Qui a aussitôt écrit une lettre d’excuses à chaque parent, reconnaissant que ce programme était inapproprié.
Pas contente du tout de son polisson de professeur, la hiérarchie mène une enquête qui permettra de déterminer quelles seront les mesures disciplinaires à prendre à son encontre.
On ne badine pas avec la politesse, tudju!

Il m’arrive de me dire que, si elle revenait faire un tour de par ce monde, ma grand-mère serait indignée de voir voltiger autant de gros mots autour des oreilles et des bouches enfantines.
Elle qui me toisait d’un regard glacial lorsqu’il m’arrivait de siffloter en me disant sèchement: « Une fille ne siffle pas! Cela fait pleurer la Sainte Vierge. »

Pauvre Sainte Vierge… en 40 ans, elle a dû sérieusement revoir ses prétentions à la baisse…

Martine Bernier

Ce n’est pas tous les jours, mais il arrive que certaines nouvelles tirées de l’actualité me mettent en joie.

Ce matin, je découvre que « Le mystère « Prawo Jazdy » » a enfin été résolu.
Mais… quel est donc ce croustillant mystère que je ne connaissais pas?

En résumé, la police irlandaise pourchassait un conducteur polonais qui avait semble-t-il commis plus de 50 infractions au code de la route.
Cependant, les amendes du mystérieux « Prawo Jazdy » étaient toujours adressées à des adresses différentes.
Tadaaaaam! Un conducteur fantôme ou hyper nomade….

Hé non… mieux que cela!
Après de nombreuses interrogations, une annonce dans les journaux irlandais a révélé qu’en réalité, les policiers qui avaient dressé les contraventions avaient pris l’indication « Prawo Jazdy » pour le nom des personnes interpellées alors qu’il s’agissait en fait de l’expression polonaise pour « permis de conduire ».

Loin de moi l’idée de me moquer de la noble maréchaussée irlandaise.
N’importe qui aurait pu faire la même erreur, ne parlant pas polonais.
Non?

M.B.

Ecriplume m’a permis de rentrer en contact avec Richard, avec lequel nous échangeons depuis nos expériences, nos idées.
Ce matin, il m’a fait cadeau de ce texte.
Certains l’attribuent à Samuel Ullman, d’autres au général Mac Arthur.
Toujours est-il qu’en le lisant, je me dis que j’aurais pu m’entendre avec son auteur, tiens!
Général ou poète!

ETRE JEUNE

La jeunesse n’est pas une période de la vie,
elle est un état d’esprit, un effet de la volonté,
une qualité de l’imagination, une intensité émotive,
une victoire du courage sur la timidité,
du goût de l’aventure sur l’amour du confort.
On ne devient pas vieux pour avoir
vécu un certain nombre d’années ;
on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.
Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs
sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre
et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande,
comme l’enfant insatiable. Et après ?
Il défie les évènements et trouve la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même
aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous serez réceptif.
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.
Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour votre coeur allait être mordu
par le pessimisme et rongé par le cynisme,
puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.