avril 2009
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Archives quotidiennes : 19 avril 2009

Lu dans les actualités du jour: un nouveau service est proposé aux habitants de Scunthorpe, en Angleterre. Ceux ne pouvant pas se rendre à un enterrement peuvent désormais regarder le service religieux sur internet.

Bien entendu, le service est payant. Il permet de voir les enterrements de ses proches par le biais d’une webcam et a été lancé par le crématorium Woodlands de Scunthorpe. Un mot de passe unique est donné aux familles et amis de la personne décédée afin qu’ils puissent assister de n’importe où dans le monde à la cérémonie religieuse.

Vous pensiez que cela susciterait une certaine gêne du côté des autorités éclésiastiques? Même pas. Le conseil du comté ainsi que les révérends locaux ont bien accueilli le système mis en place par la société Wesley Music. L’année dernière, le crématorium de Southampton avait lancé une opération similaire sur internet où il fallait payer 85 euros pour pouvoir voir l’enterrement d’un proche. Mais les critiques avaient crié au scandale, décrivant le service payant comme « macabre ».

Quand j’y pense,  c’est nettement plus cher qu’une place de cinéma  ou même de théâtre. Mais le spectacle semble plaire puisque ce système existe déjà en Australie et au Canada.

Dommage que les organisateurs ne puissent pas s’offrir les services d’un Léon Zitrone d’occasion, ce serait complet. Les invités lointains pourraient ainsi ne manquer aucune miette de la cérémonie, tout en mangeant un sandwich ou en passant l’aspirateur sans perdre de leur précieux temps. Mettez-vous à leur place: il y a des longueurs dans les enterrements. On peut zapper sans trop risquer de manquer un passage important.

La nouvelle rejoint celle, tout aussi bizarre, relatant l’activité de Val Thompson, cette « artiste » un peu particulière qui compose des tableaux avec les cendres des personnes décédées. Bien aussi cela, tiens…

Oui, le monde est parfois très bizarre. Notez qu’il y a heureusement des nouvelles très réconfortantes. Nous apprenons ainsi aujourd’hui que la maman de la petite Elise a expliqué pourquoi son ex-mari avait été copieusement « passé à tabac » lorsqu’elle a tenté de récupérer son enfant. Vous pensiez quelle avait engagé des hommes de main? Vous n’y êtes pas du tout. Il s’agissait simplement de gens « qui passaient par là », et qui ont décidé de venir la protéger.

Ca, c’est gentil. Vu l’état du visage du papa d’Elise, ils y ont été de bon coeur.

C’est émouvant de rencontrer des promeneurs aussi serviables.

Les braves gens, va…

Martine Bernier