Chien: L’Histoire de Baboune

Vous vous souvenez de Baboune, la petite chienne de mes voisins qui a goûté le museau de Scotty le week-end dernier?
J’ai bien envie de vous en reparler.
Car la réaction de mes voisins est sans doute la plus sensible et la plus intelligente qu’il m’ait été donné de voir.

Donc, il faut savoir que la petite chienne en question vient d’une lignée où, apparemment, les parents sont nerveux, aboyeurs et un brin mordeurs.
Baboune, en digne fille de sa mère, a pincé elle aussi quelques fois avant de savourer la truffe scotischienne.
Pour mes voisins, le choc a été rude. Il n’était pas question pour eux de laisser leur chienne dévorer celle d’à-côté.
De plus, en maîtres responsables, ils craignaient qu’elle ne morde un enfant.

L’idée les a effleurés de s’en séparer.
Ce que j’aurais personnellement très mal vécu, et qu’ils auraient supporté encore plus mal.
Mais une réflexion commune entre Véronique, son mari et ses enfants les ont amenés à revoir les bases de l’éducation qu’ils ont donnée à Baboune.
Ils ont donc contacté un moniteur canin pour prendre son avis et suivre quelques séances avec leur chienne, ont modifié ses habitudes de vie et envisagent de la stériliser.

Je crois qu’il n’y avait pas moyen de mieux faire.
Un coup de chapeau: leur réaction pourrait servir d’exemple…

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.