juillet 2009
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Catégories

Ce petit chien noir aux moustaches fières de colonnel à la retraite a vécu avec moi  les épreuves les plus dures, et continue à le faire. Scotty, qui est en fait une demoiselle, est importante pour moi. Elle n’est pas très affectueuse, mais elle a de l’humour, adore me taquiner quand elle est de bonne humeur, et s’adapte à tout avec une aisance ahurissante.

Depuis quelques jours, Scott est malade. Comme elle l’a été il y a un mois, elle tombe lorsqu’elle court,  semble faible, pas dans son assiette. Lorsque je l’avais emmenée chez la vétérinaire, celle-ci avait diagnostiqué un coup de chaleur et avait mis ma chienne sous médicaments.

Seulement voilà. Ca a recommencé. Et il n’a pourtant pas fait spécialement chaud.

J’ai observé Scotty. Et j’ai réalisé qu’elle allait très souvent dans le fond du jardin, là où se trouvent les pommiers. Clairement, elle mange et abuse des pommes fermentées, tombées des arbres. En clair, je me demande si mon chien n’est pas ivre! Campagnarde et alcoolique! Et bien…

Mais je crains qu’il y ait autre chose. Elle n’est pas bien, je le sens. Demain, je prendrai un autre rendez-vous.

Ce soir, elle me regardait, toute triste. Elle a sauté son repas, pour la première fois de sa vie. Je suis très inquiète. Que vais-je faire s’il lui arrive quelque chose? Il s’est passé des choses si horribles et si tristes dans ma vie depuis deux mois que je ne pourrais pas en encaisser davantage. J’ai dépassé depuis longtemps le seuil de ce qu’il est humainement possible de supporter. Alors mon chien… Non. Je n’ai pas envie de perdre ce chien-chat, indépendant et peu démonstratif, mais au comportement si… humain.

La santé de mon petit terrier est au diapason de ce que fut ma journée. Mais par bonheur, il y a eu un moment à la fois important et beau. Yoann, l’un des membres du Club des Cinq, m’a fait le cadeau de sa confiance. Yoyo, dont les cheveux blondissent au soleil de cet été, vivait une situation difficile dont il souffrait autant que ses parents, depuis hier, jour des bêtises enfantines. Il ne savait plus trop comment se sortir de cette impasse et est venu me voir en compagnie de sa soeur, ma tendre Aurore. Nous avons parlé, philosophé et ri. Puis il m’a aidée à ôter les pommes tombées de l’arbre pour permettre à Scotty de commencer sa cure de désintoxication.

Ensuite, ce petit bout de bonhomme au rire perlé est parti parler à ses parents, conscient  qu’il fallait qu’il se soulage le coeur et qu’il leur dise combien il se sentait mal d’avoir commis une bêtise. Le soir, quand je l’ai recroisé, il avait accompli la première partie de sa mission. Il avait parlé à sa maman. Son regard à ce moment-là a été un cadeau magnifique. Un regard lumineux et fier. Nous n’avons pas parlé. Juste cet échange de regard et un sourire radieux. Il sait que je suis très fière de lui…

M.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *