août 2009
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Catégories

Après une nuit quasi toute blanche, je me suis réveillée hier matin très fatiguée. Mais l’heure n’était pas au farniente: ma petite filleule, Marylou, m’annonçait sa visite, la deuxième de la semaine, avec sa maman. Nous profitons de nous  voir un peu… cela faisait très, très longtemps que nous n’avions pas pu nous retrouver.

Cette petite fille pleine de charme et de gentillesse m’a apporté un cadeau qui m’a touchée: un galet sur lequel elle a écrit des mots d’amour, assorti d’une petite feuille de papier sur laquelle elle a écrit des mots tendres, eux aussi. J’ai passé avec elle et sa maman un joli moment de complicité…

La journée était consacrée à mes petites nanas… Car en fin d’après-midi, il avait été  convenu avec Fred et Béa que je recevrais dans mon auguste demeure leur fille Aurore, jusqu’à dimanche. Comme j’ai déjà une filleule et qu’Aurore a déjà une marraine, nous avons décidé qu’il fallait créer quelque chose de spécial, à notre usage exclusif. J’ai donc décidé qu’Aurore serait ma « fillotte ». Il n’y a pas de raisons! Après une visite à Véro qui est toujours sous suivi médical pour un souci de santé dont elle se serait bien passé, Stéphane est venu nous retrouver à la maison pour que nous puissions visionner ensemble le film mythique: « Forest Gump ». Merveilleux Tom Hanks… je ne me lasse pas de la subtilité et la justesse de son jeu…

Pendant la diffusion du film, j’ai eu un très longue conversation sur MSN avec mon complice Dom, qui part en vacances demain matin, tôt. Il est droit et pur. Construit là où d’autres brisent…

Suite à la diffusion, hier, d’un film sur Rimbaud et Verlaine, dans lequel Di Caprio campait un merveilleux Rimbaud, le destin de ces deux poètes maudits m’a poursuivie. Nous en avons parlé, avec Aurore, j’ai sorti mes livres… Comme les rapports entre les êtres sont complexes… J’en ai un exemple sous le nez.

La nuit est largement tombée. Il est plus d’une heure du matin. J’écris en essayant de me faire discrète pour ne pas déranger Aurore, dans la chambre d’à côté.

Le premier visiteur du blog, demain matin, sera sur le point de prendre la route du Limousin.  Une pensée pour lui…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *