août 2009
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Catégories

images.jpeg

Cela faisait longtemps que je n’étais plus allée au cinéma, par la force des choses…. Cela me manquait, comme me manquent les expos et toutes ces choses que j’aime faire. Aurore, avec laquelle j’en ai parlé, m’a proposé  que nous y allions ensemble. Direction la Turballe donc, avec Béa qui nous a proposé d’être notre chauffeur. L’affiche n’est pas extraordinaire pendant cette période de vacances, mais nous avons choisi d’aller voir « Neuilly sa mère ».

Le casting mérite le déplacement. Les deux enfants qui assument les rôles principaux, Samy Seghir et Jérémy Denisty, sont excellents. Le film carricature les différences entre les nantis et ceux qui ne le sont pas. Samy sort d’une banlieue défavorisée, et va vivre quelques temps chez sa tante, à Neuilly. Il y découvre Charles, qui, à 15 ans, n’a qu’un rêve: devenir président de la République. Les clichés sont nombreux, le film est ironique et drôle. Nous avons aimé!

Mais avant de partir, j’ai offert à Théo son cadeau d’anniversaire. C’est fou ce qu’une voiture télécommandée peut rendre un enfant heureux…

Le soir, Fred, Béa, Aurore et Yoyo m’ont entraînée à Piriac, une petite ville de bord de mer où il y avait pas mal d’animation et… une brocante de livres. J’ai eu entre les mains des ouvrages d’art qui m’ont vraiment tentée. Mais non! Plus question pour le moment de rajouter d’autres livres aux 4000 qui attendent mon départ dans des cartons. Un soupçon de sagesse s’impose.

En rentrant, tard, le mot du Visiteur des Etoiles, et la conversation nocturne. Il reprend la route demain pour rentrer chez lui. Fini le petit banc  dans la nuit. Nous allons évoluer, nous adapter.

J’ai eu une boule d’émotion, aujourd’hui. Alain m’a mis plusieurs sms pour me dire qu’un film passait à la tv, dans lequel se trouvait une musique qui me trottait dans la tête et que nous recherchions depuis trois ans. C’est entre nous. Mais je sais qu’il a eu une forte émotion, lui aussi. Elle n’y pourra jamais rien.

M.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *