novembre 2009
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

La semaine dernière, je revenais d’avoir promené mon chien au bord de la rivière lorsqu’une voix venue du ciel m’a dit: « Il est beau, votre chien! »
Je me suis dit: « Tiens, Dieu me parle! »

Une foule de petites remarques me sont venues à l’esprit:
1. Ca tombe bien… moi aussi j’avais à lui parler.
2. Dieu a du goût, il aime mon chien!
3. Dieu a l’accent belge. Epatant, cela devrait faciliter le dialogue.

« Je suis ici! »

Comme Dieu insistait, j’ai levé la tête.
Il était sur le balcon de l’un des immeubles voisins du miens, tout en haut.
Dieu avait un manteau de mouton retourné, une bonne tête et une femme.
Si Dieu a une femme, nous sommes d’accord, ce n’est pas Dieu.
J’ai donc revu à la baisse mon fantasme de voir mon carnet d’adresse s’enrichir d’un nom prestigieux, et je me suis rendue à la triste réalité: Dieu était en fait tout bêtement un amoureux de la Suisse venu passer quelques jours dans la région.
Les jours suivants, j’ai vu Dieu partir se balader en voiture, arborant fièrement ses plaques belges.
Dieu est reparti ces derniers jours, je ne l’ai plus revu.
Dans ce monde redevenu banalement non divin, j’ai donc repris le cours de la vie en épinglant ci et là quelques nouvelles.

Tout d’abord, la NASA a révélé que d’importantes quantités d’eau gelée ont été découvertes sur la Lune.
Il paraît que c’est une découverte d’une importance majeure. De l’eau sur la lune… alors, le pêcheur d’étoiles les capturait donc bel et bien dans des flots? Les astronautes américains qui vont repartir à l’avenir pour des missions de six mois sur l’astre de la nuit vont encore me massacrer la légende, vous allez voir…

Apple a eu une idée géniale. Avec son SnowLeopard, il propose de nouveaux fonds d’écran, absolument magnifiques. Trois d’entre eux m’ont ravie. L’un est la reproduction d’une peinture de Degas, et les deux autres, des toiles de Monet. Et parmi elles… les nymphéas. Ces nymphéas que j’aime tant. J’ai donc aussitôt installé la reproduction de cette merveille sur mon écran. La qualité de la photo est telle que l’on a l’impression de pouvoir toucher le relief de la peinture. Monet sur Apple…

La dernière nouvelle est personnelle. J’ai eu un appel téléphonique, ce soir, qui m’a fait un plaisir fou, moi qui n’aime pourtant pas vraiment le téléphone. Ce Lui qui provoque tant de commentaires lorsque je lui consacre un texte m’a fait un cadeau magnifique. La reprise d’une partie essentielle de mon travail, Monet, ce que j’aime, Paris avec lui, bientôt.  Il a l’art de repousser les nuages et de faire refleurir des morceaux de vie fragile  là où quelqu’un a tout brûlé au napalm.

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *