décembre 2009
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Catégories

Ce matin, je tombe complètement par hasard sur une vidéo diffusée sur youtube.com
En 1968, le journal Spirou avait organisé un concours pour ses lecteurs:fabriquez votre propre Gaffophone. Cette « chose » étant le célèbre instrument de musique créé par Gaston Lagaffe, ceci dit à l’intention de ceux qui auraient vécu sur Mars au cours de ces 50 dernières années et qui ignoreraient encore l’existence du Gaphoffone Lagaffien.
La vidéo est accompagnée d’une légende expliquant l’existence du concours auquel « L »Oncle Luc » de l’intervenant a participé à l’époque.
Et les images montrent le transport de l’engin jusqu’au lieu du concours.
En 1968, personne n’avait l’air de trouver bizarre cet énorme chose arrimée tant bien que mal sur le toit d’une voiture.
Aujourd’hui, ils se seraient fait arrêter par une brigade de police au bout de trois kilomètres!
C’est complètement loufoque.. j’adore.

La période est à l’insolite.
Voici quelques jours, j’avais rendez-vous avec un éditeur, en plein coeur de Lausanne.
Nous nous pressions vers le lieu de la rencontre quand nous avons traversé une place très animée sur laquelle se trouvait un marché de Noël.
J’ai réalisé que la foule ralentissait devant moi.
J’ai levé les yeux et.. j’ai vu que je marchais derrière le postérieur d’un grand poney, sur lequel trônait un enfant pas très rassuré, cramponné à la bride.
Ce n’est pas la présence du poney, intégré à une colonne de ses semblables, qui était inattendue, non.
L’insolite tenait dans la présence de ceux qui menaient les chevaux.
Tous étaient des jeunes, fins, pas très grands, et habillés en lutins de Noël, aux costumes verts et rouges.
Aux pieds, ils portaient des poulaines.
Pendant quelques secondes, j’ai été transportée dans un autre monde, une autre ambiance.
Je serais bien restée, mais on ne fait pas attendre un éditeur, aussi charmant soit-il.

Dommage, l’espace d’un instant, j’ai failli croire au Père Noël…

Martine Bernier

Lien vers le transport du Gaffophone:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *