décembre 2009
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Catégories

moulagedulouvremuseermnreliefbustedenoblemedemesopotamieresinera001001.jpg

Le soir du réveillon de Noël, Il m’a posé son cadeau dans les bras.
C’était un paquet très volumineux, tellement grand que le papier d’emballage ne permettait pas d’en faire le tour.
Je savais ce qu’il contenait…
Je l’ai ouvert doucement, en savourant à l’avance le moment où le précieux objet allait apparaître…
Il était enroulé dans des mètres de papier-bulles.
Je l’ai déroulé lentement.
Quand j’ai retiré la dernière couche et que je l’ai vu, touché, j’ai eu une grosse émotion.
Il était encore plus beau que sur papier…

Je recevais là un cadeau exceptionnel: la reproduction numérotée, en résine du Buste d’un noble Mède de Persépolis.
Un bas-relief datant du Ve siècle avant Jésus-Christ, dont l’original se trouve au musée du Louvre.

Les Mèdes et les Perses sont arrivés tard dans cet Orient qui avait été le berceau des plus vieilles civilisations connues. En quelques décennies, ils ont réussi à renverser les empires d’Assur et de Babylone, fondés sur la terreur. Lorsque l’on connaît l’histoire de ces civilisations, le contraste entre leur violence et la perfection de leur art est marquante.

Quand j’ai regardé ce portrait, j’ai été émue par ce profil fier, l’expression très douce de son visage et pourtant un caractère visiblement marqué. Une beauté très pure… Le visage d’un homme dont les traits arrivent jusqu’à nous par-delà les siècles… L’Art est un miracle. Il nous offre un témoignage poignant. L’artiste avait une parfaite  maîtrise du trait, son geste est toujours vivant.

Cet homme dont le visage est gravé pour l’éternité, n’a pas existé.

Cette oeuvre reproduite provient d’un palais-salle d’audience appelé le Tripylon. Le roi Cyrus y recevait uniquement les nobles, représentants de Mède et de Perse.
L’effigie que j’ai reçue ce soir symbolise un type humain idéal alliant la grâce, le calme, la sérénité des traits, mais aussi la sagesse et la vigueur un peu rude que les Grecs affectionnaient.

Je l’ai posée sur mon secrétaire, le meuble que je préfère.
Je vais aménager l’espace autour de mon Mède: il a besoin de place et de solitude.

Impossible de passer devant lui sans être captée par son visage, sans le toucher…

Par ces merveilles que les grands musées rendent accessibles au public grâce à ces reproductions de qualité, l’Art fait son entrée dans les maisons.

 

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *