décembre 2009
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Catégories

pomme271209.jpg

Ca a été une véritable expédition…
Cinq heures de route aller-retour à travers la Romandie, rien que pour me permettre de voir la petite chienne qui va bientôt partager ma vie, il fallait oser.
Eric l’a fait!
Ce dimanche matin, il est passé me chercher tôt, sachant que l’éleveuse de bichons havanais qui acceptait de nous recevoir pour nous présenter Pomme devait partir pour midi.

Nous sommes arrivés devant une jolie maison attenant à une ferme.
Dans la cuisine, un grand enclos, avec un panier, des jouets et…. cinq chiots, encore très, très jeunes, et déjà turbulents.
Leur mère gambadait joyeusement autour de nous sans la moindre agressivité, mais attentive à chacun de nos gestes lorsque nous approchions sa progéniture.

Je me suis penchée: les cinq petits se sont pressés autour de mes mains.
L’un d’eux, petite boule noire aux grands yeux foncés, est venue elle aussi, mais avec une approche légèrement différente.
Elle ne mordillait pas mes doigts, ne bousculait personne.
Approchait simplement et mettait sa tête dans ma main.

Quand l’éleveuse a confirmé que c’était bien ma petite chienne, je l’ai prise contre moi.
Elle s’est blottie, et je lui ai longuement murmuré nos premiers mots à l’oreille, pour qu’elle s’habitue à ma voix.
Non, je ne vous dirai pas ce que je lui ai dit: c’est entre nous!
Comme les derniers mots que j’ai murmurés à Scotty lorsqu’elle s’est endormie dans mes bras…

Au début, Pomme a été un peu perdue. Puis j’ai senti qu’elle se détendait.
Finalement, dès que je lui parlais, elle levait sa frimousse vers moi et me léchait consciencieusement le visage.
Minuscule boule de tendresse, légère comme une plume, frémissante de vie, incroyable de confiance et débordante d’affection..
Un cadeau…

Nous n’avons pas pu rester longtemps, mais cela m’a suffi pour comprendre qu’il me tarde d’arriver à la mi-janvier pour que je puisse aller la chercher.
Pomme ne remplacera pas Scotty.
Pas plus que Scotty n’a remplacé Benjie, ma bearded collie.
Personne ne remplace personne.
Elle entrera dans ma vie comme un petit personnage nouveau, avec, j’ai pu le remarquer, sa personnalité bien à elle, qui semble présager beaucoup de douceur, de joie de vivre, d’intelligence et de tendresse.
Et si quelqu’un arrive à résister à cette petite merveille, qu’il me fasse signe.
Ce n’est pas mon cas!

 

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *