février 2010
L M M J V S D
« Jan   Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Catégories

Catégories

Dans un message reçu sur Ecriplume, une question m’a été posée:

« Vous adorez la peinture, mais aimez-vous aussi des peintres contemporains? Et, simplement, peint-on encore, aujourd’hui? »

Oui! Aux deux questions, oui… bien sûr…
De multiples talents me séduisent toujours, parfois simplement rencontrés dans des lieux inattendus.
Parfois vus dans une exposition.
Des dizaines de noms me viennent à l’esprit…
Et puis il y a tous ceux que je ne connais pas, mais qui me séduiraient sans doute si je croisais le chemin de leurs toiles…

Mais parmi ceux que j’aime beaucoup… j’en choisirai deux.

Eugène Begarat est pour moi un digne descendant des Impressionnistes.

Est-ce parce qu’il est né et vit dans le Midi de la France qu’il arrive aussi bien à capter la lumière? Je ne sais pas…
Toujours est-il qu’un séjour en Bretagne lui a permis de se familiariser avec le pointillisme et l’école de Pont-Aven.
La tendre et douce intimité qui règne dans ses toiles, souvent très colorée, me touche.
Sa technique rappelle celle de Signac et de Seura.

L’autre peintre est Jacques Ousson.
Je le garde pour la fin car il a été l’une des plus grandes rencontres artistiques de ma vie.
Je l’ai rencontré un jour où nous étions chez Didier Dagueneau, ce merveilleux vigneron que nous aimions beaucoup, Eric et moi.
Jacques exposait dans le temple que venait de rénover Didier.
Nous ne l’avions jamais vu auparavant, et nous ne connaissions pas son travail.
Nous avons pris sa peinture en plein coeur.

Un déferlement de couleurs (la reproduction ci-dessus est tout à fait sous la réalité de la toile…), une palette riche, sombre et pourtant flamboyante, une technique parfaitement maîtrisée, des paysages d’une beauté et d’une puissance rares…
Et, en prime, un talent pur pour le dessin en lui-même.
Je me souviens de ce coup de coeur, et de la passionnante conversation que nous avons eue, le soir, au repas partagé chez Didier.
J’avais en face de moi non seulement un excellent artiste à la sensibilité à fleur de peau, mais également un grand connaisseur d’Art.
J’ai eu avec lui la conversation la plus passionnante de ma vie en matière de peinture.
Je garde de cette rencontre un souvenir exaltant.
Dans cette conversation qui nous entraînait très loin dans notre exploration des peintres et des courants qui nous avaient marqués, nous avons partagé un réel moment de connivence.

Oui, les peintres continuent à peindre… Les talents sont variés, impressionnants pour certains. Qui sait si les toiles des méconnus d’aujourd’hui ne deviendront pas un jour la coqueluche du public de demain, se vendant des millions d’euros…

Martine Bernier

http://www.ousson.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *