Catégories

Catégories

Inattendu… c’est le moins que l’on puisse dire…
A Stratford, en Grande Bretagne, des archéologues ont fait une découverte cruciale.
Ils ont trouvé ce qu’ils pensent être la fosse à ordure de Shakespeare.
Et alors, me direz-vous?
Ils espèrent pouvoir apporter des détails supplémentaires sur la vie du célèbre auteur anglais, en fouillant ces « poubelles » datant de 250 ans, sur le site du terrain où se trouvait la demeure de l’écrivain.
Des archéologues ont débuté les fouilles sur le terrain qui a abrité la demeure de Shakespeare jusqu’à sa démolition il y a 250 ans.
L’un des archéologues, Kevin Colls, a déclaré, tout content, que « Même le plus petit morceau de poterie pourrait nous en apprendre un peu plus sur la vie de Shakespeare, comme ce qu’il aimait manger ou boire ». Ses collègues et lui espèrent ainsi pouvoir mettre en lumière la vie de l’auteur et prouver qu’il aurait écrit la plupart de ses ouvrages, sur cette propriété et non pas à Londres.

Je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement entre cette recherche historique et les déplorables habitudes de certains paparazzis qui volent les poubelles des vedettes pour en photographier le contenu et en faire des articles ô combien passionnants.
Moralité, il y a deux façons d’envisager le rapt d’une poubelle.
L’un pour la bonne cause et l’avancement de la connaissance universelle, l’autre… hum

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *