juin 2010
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

 

Dans le pays de Caux, cette commune de Seine-Maritime, en Haute Normandie, porte un nom original: Allouville-Bellefosse.
A priori, personne n’en entendrait spécialement parler si elle ne disposait pas du chêne le plus vieux de France, datant du IXe siècle.
Cinq mètres de circonférence et un tronc creux, c’était tentant… et c’est aujourd’hui d’autant plus fascinant que, dans le chêne en question, ont été construites deux petites chapelles. superposées.

Les touristes intrigués font halte pour observer l’édifice et repartent.
Et l’histoire pourrait s’arrêter là.

Mais il y a ceux qui se posent LA question: qui a bien pu ériger cette étrange cabane?
Renseignements pris, nous la devons au curé du village de l’époque.
En 1696, il a décidé d’aménager dans le chêne creux une chambre destinée à un ermite.
Pour pouvoir accéder à cette cellule, au premier « étage », il a construit un escalier qui s’enroule autour du tronc.
Et il ne s’est pas arrêté là.
Au « rez-de-chaussée », il a installé une chapelle.
La Chapelle de Notre-Dame de la Paix dispose d’une salle de… 15 mètres de circonférence.
Sept personnes, dit-on, peuvent y tenir, en mode « boîte de sardines ».

L’histoire dit encore que, pendant la Terreur, le chêne a failli être rasé en raison de sa connotation catholique.
Mais le bedeau a feinté en y posant une pancarte avec l’inscription: « Temple de la Raison ».
Allez savoir pourquoi, les sans-culotte ont poursuivi leur route sans y toucher.

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *