Catégories

Catégories

L’interview se déroulait près de Genève.
Une rencontre passionnante, qui a duré plusieurs heures.
En arrivant, la chaleur était écrasante.
En sortant, côté Genève, il pleuvait.
Enfin…
Sur la route du retour, je n’avais qu’un espoir: que la pluie soit aussi présente dans ma région.
Elle l’était, plus légère.
Les grosses averses annoncées ne semblaient pas décidées à donner raison à Monsieur Météo.
Même la nuit n’a pas vraiment fait pleurer les nuages.

Chaque matin, mon premier regard lorsque j’entre dans mon bureau ou au salon, est de regarder le lac.
Ces dernières semaines, il était bleu lagon.
Aujourd’hui, il était comme je ne l’avais jamais vu…
Un ciel noir, très bas, semblait décapiter les montagnes, sur l’autre rive.
Dessous, le lac était lui aussi noir sur l’avant-plan et blanc sur la seconde moitié.
Comme une plaine enneigée.
Un paysage magnifique, un peu inquiétant, comme sorti d’un roman des soeurs Brontë.
Ne manquaient que la lande et la bruyère.
Pas un bruit nulle part.
Comme si planait une menace chère à Abraracourix: le risque de voir le ciel nous tomber sur la tête.
De mon côté j’ai déjà vécu l’expérience l’an passé, elle ne m’effraie donc pas…
Mais même Pomme avait une attitude inhabituelle.
Très calme, après sa première promenade elle n’a pas demandé à ressortir, elle qui insiste toutes les deux heures pour aller courir après les papillons.
J’ai dû l’encourager à me suivre.
En découvrant l’herbe humide, elle m’a jeté un regard de reproche qui voulait nettement dire: « Cela ne te viendrait pas à l’idée de passer la prairie au sèche-cheveux avant de m’y envoyer, non? »

Dans la matinée, toutes les personnes que j’ai croisées faisaient grise mine.
J’étais la seule à me sentir bien dans cette atmosphère un peu lourde.
Ma journée était chargée, je ne me suis pas attardée.
Moins d’une heure plus tard, le ciel s’était uniformisé en blanc et le lac était dans la brume.
J’espère que les peintres amateurs ont eu le temps de capter l’image…
Avouez qu’elle est insolite…

Martine Bernier

En rentrant d’une journée assez chargée, j’ai eu la surprise de découvrir que le nombre de visites reçues par Ecriplume aujourd’hui avait été plus important qu’en temps normal. Plus de 250 personnes sont passées par ses pages, faisant bondir les chiffres jusqu’à les faire dépasser les 47000. Jolie surprise à laquelle je ne m’attendais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *