août 2010
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Il arrive souvent, lorsque je pars en reportage, que mes interlocuteurs me parlent de sujets surprenants auquel je ne m’attendais pas.
Ca a été le cas hier.
Avec Eric, nous nous étions déplacés en montagne, dans les Alpes vaudoises, pour rencontrer les propriétaires d’un chalet restaurant d’alpage.
L’ambiance était feutrée, il n’y avait pas un bruit dehors…
Chaque objet de la pièce dans laquelle nous nous trouvions respirait l’univers montagnard.
L’interview se déroulait parfaitement lorsque le maître des lieux m’a dit:

- Il y a de belles histoires liées à ce chalet…

Il m’avait tendu une perche que j’ai évidemment saisie…

- Racontez-moi…
- Et bien par exemple… saviez-vous qu’il a été tenu par l’un des survivants du Titanic?

Très étonnée, je l’ai regardé:

- Un survivant du Titanic??
- Oui. Il s’appelait Tito. Tito Trinca, je crois, mais je ne connais pas l’orthographe de son nom.
- Vous l’avez connu?
- Non, mais mon père oui. Il était autrichien et avait été engagé comme serveur sur le Titanic.
- C’est fou… mais comment est-il arrivé ici, dans cet endroit si perdu?
- Je ne sais pas… j’imagine qu’il a voulu s’installer aussi loin que possible de la mer… Je ne sais que très peu de choses sur lui.

L’anecdote m’a interpellée.
L’un des survivants du plus impressionnant naufrage de l’Histoire de la navigation était venu se réfugier là, au milieu des sapins, tout près du ciel…
A-t-il trouvé la quiétude qu’il recherchait, l’apaisement?
J’espère qu’il y a été heureux.
Il est reparti un jour sans que personne ne sache où il est allé.
J’aurai adoré l’écouter…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>