Catégories

Catégories

C’est une nouvelle comme je les aime…
Au début de ce mois, la copie d’un concerto de Vivaldi a été retrouvée en Ecosse.
Vivaldi, ce merveilleux compositeur italien du XVIIIe siècle, virtuose du violon…
Il s’agit de la copie du manuscrit original de la partition d’ »Il Gran Mogol », l’un des quatre concertos nationaux dus au Pretre Rosso, surnommé ainsi en clin d’oeil à sa chevelure rousse
Les trois autres concertos, « La Francia », « La Spagna » et « L’Inghilterro », n’ont pas été retrouvés.

Les musicologues estiment que ces concertos n’ont jamais été joués.

Cette musique âgée de centaines d’années a été découverte par Andrew Woolley, un chercheur de l’université de Southampton.
Jusqu’alors, le seul élément que l’on connaissait sur ce concerto était une simple mention dans un catalogue de vente d’un libraire néerlandais du XVIIIe siècle.

On apprend aujourd’hui que le document retrouvé est presque complet.
Ne manque qu’une partie du deuxième violon. Cette partie manquante a été reconstituée par Woolley qui s’est appuyé pour ce faire sur un autre concerto pour flûte de Vivaldi conservé à Turin, en Italie, « qui lui semble être une version retravaillée de l’original ».

Aujourd’hui, la question est sur toutes les lèvres: comment cette partition a pu arriver en Ecosse??
Les spécialistes pensent qu’elle a peut-être été acquise par Lord Robert Kerr, le fils mélomane du troisième marquis de Lothian, lors de son « Grand Tour » en Europe au début du XVIIIe siècle.

C’est dans des papiers de la famille des marquis de Lothian achetés par les archives nationales en 1991 que le document a été retrouvé.

La prochaine étape sera une forte émotion…
Le concerto sera joué pour la première fois au Concert Hall de Perth, en Ecosse, en janvier prochain.

Je donnerais beaucoup pour y être…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *