novembre 2010
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Catégories

Archives quotidiennes : 16 novembre 2010

Lorsque nous avons franchi la frontière pour gagner sa Franche-Comté, la semaine dernière, un brouillard épais et de la neige nous attendaient au point culminant de la route.
J’ai frissonné.
Je l’ai trop fréquentée, je n’aime plus la neige.
Ou alors de loin.
Hier matin, en revenant en Suisse, elle avait fondu.
Ce n’est que le soir, lorsque Celui qui m’accompagne a refait le chemin en sens inverse, qu’il m’a appris qu’il l’avait retrouvée sur la route.
Mi-novembre, c’est normal…

Ce matin, alors que le jour se levait à peine, la première promenade de Pomme a eu lieu dans une pluie glacée.
La veille, j’avais vu que les sommets étaient à nouveau poudrés.
Là, aux petites heures, le lac, lui, ressemblait à un miroir obscur légèrement miroitant.
Tout baignait dans une lumière bleutée, très foncée.
Je profitais de l’instant lorsque j’ai entendu un bruit.
Un « splash » sourd, suivi d’un juron étouffé.
Je me suis retournée.
Dans le pré, une forme humaine se relevait péniblement.
Pomme, ravie de trouver un bipède d’accord de se vautrer dans l’herbette détrempée, lui exprimait joyeusement sa sympathie.

L’homme qui se tenait à quelques mètres de moi, et dont je devinais à peine les traits dans la pénombre, a eu un petit rire navré:

- Et bien la journée commence bien!
- Ca va? Vous n’avez pas de mal?
- Non, non. Ce qu’il y a de bien avec la boue, c’est que c’est mou!
- Oui. Et il paraît que c’est excellent pour la rhumatismes!
- Zut, je n’en ai pas! C’est un comble, il n’y a pas encore de neige et je tombe déjà. Ca promet.
- Je compatis…
- Il est sympa, votre chien! J’ai l’impression qu’il trouve cela très drôle.
- Je suis désolée, elle a un humour très particulier… mais, à sa décharge, je crois qu’elle n’avait encore jamais rencontré un homme amphibie!
- Ah oui, l’humour est une marque de fabrique maison, chez vous!

Bon joueur, il a ri, puis s’est vaguement épousseté, ce qui, vu son état, tenait de l’opération suicide.
- Et bien je crois que je vais retourner chez moi pour me changer. Quand je pense que je voulais prendre un raccourci pour ne pas être en retard. C’est gagné, tiens! Et en plus, je n’oserai plus jamais vous croiser car je viens de m’offrir la honte du siècle!
- Rassurez-vous, il fait sombre et je suis myope comme deux taupes: je ne vous reconnaitrai pas!
- Enfin une bonne nouvelle! Alors bonne journée!
- A vous aussi.

Je suis repartie vers la maison tandis qu’il partait en clapotant vers la sortie.
Curieux matin.

Martine Bernier