novembre 2010
L M M J V S D
« Oct   Déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Catégories

Catégories

Moi qui avais prévu de rentrer dans ma tanière pendant quelques mois, je sens que mon projet va être sérieusement compromis.
Les séances de dédicace, que je pensais inutiles pour un guide pratique, auront bel et bien lieu.
Un exercice à la fois passionnant et angoissant pour la grande timide que je suis.

Je remets donc à plus tard ma vocation d’ermite… mais je boucle mon sac pour m’envoler quelques jours sous le ciel de France.
Histoire de me placer sous l’aile protectrice de Celui qui m’accompagne.

Avant de filer, je m’apprête à faire une interview, et je lis les dernières nouvelles.
L’une d’elles m’interpelle.développement de la civilisation.
Yahoo nous explique que Brian Hayden, archéologue canadien, estime que:
« L’agriculture, qui est un des points clés de la civilisation, se serait développée non pas pour nourrir, mais pour produire des tonneaux de bière ! Si l’hypothèse peut surprendre, l’archéologue avance des arguments pour confirmer sa théorie.
La conclusion de ses recherches a en effet montré que les hommes préhistoriques ne cultivaient pas le blé, qui demande un travail laborieux pour le transformer avant de le consommer. Les productions agricoles servaient en réalité à produire de la bière. Boisson festive, elle aurait permis de créer des liens entre les différentes ethnies, et aurait donc contribué au développement de la civilisation. « Dans les festins traditionnels à travers le monde, trois ingrédients sont quasi-universels : la viande, un certain type de céréales, du moins dans l’Hémisphère Nord, et l’alcool », a expliqué Brian Hayden à Livescience. »

Seul léger souci, nous dit-on encore: il n’est pas prouvé ni prouvable pour le moment que la technique de fabrication de la bière était déjà connue à l’époque du néolithiques.
C’est ballot.
Donc, l’autre théorie du développement de l’agriculture grâce au blé est loin d’être morte et enterrée….

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *