décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Immigrant allemand employé comme télégraphiste par la société Western Union à Omaha, au Nebraska, Carl Haffke a eu un destin ahurissant.
Sa date de naissance n’a pas été retrouvée.
A peine sait-on qu’il a dû mourir vers 1900.
Lorsqu’il était jeune homme, lassé de son emploi, il s’est engagé dans la marine, ce qui lui valut de servir durant la guerre hispano-américaine et de se retrouver aux Philippines.
Ses connaissances lui ont permis de trouver un travail de sténographe au tribunal.
C’est dans ce cadre qu’il fit la connaissances de plusieurs chefs de la tribu des Ilicanos.
Leurs relations devaient être plus que cordiales, si l’on en juge par ce qui est arrivé par la suite…
Une terrible épidémie de choléra a ravagé la famille royale dans son entièreté.
Pas un membre n’a survécu.
Carl, qui ne s’attendait sans doute pas du tout à un tel honneur, s’est alors vu proposer la Couronne par les chefs de tribu.

Qu’a fait le candidat malgré lui?
Il a réfléchi, réfléchi… et accepté sous certaines conditions.
D’accord, il voulait bien devenir roi, mais pas bénévolement.
Il s’est fait remettre une somme d’argent, payable à son arrivée, a exigé 5% des bénéfices de la tribu, des serviteurs etc.
Une fois la royale couronne posée sur sa précieuse tête, Carl a pris son rôle très au sérieux.
Il s’est engagé à assumer sa fonction avec loyauté, à acheter des machines agricoles et à enseigner à son peuple les techniques de l’agriculture moderne.

Un an après être monté sur le trône, un élément nouveau est malheureusement venu entraver le cours des choses.
Le roi Carl a été pris du mal du pays.
Il décida donc d’aller passer quelques vacances à Omaha, pris congé de ses sujets et s’en alla.
Sur place, le destin a eu envie de jouer avec lui en remettant sur sa route l’un de ses amours de jeunesse.
Lorsque la période des vacances fut passée, il proposa à la jeune femme de l’accompagner aux Philippines.
Comme celle-ci ne semblait pas spécialement attirée par cette destination exotique, il se retrouva devant un choix crucial…
La décision fut-elle difficile à prendre?
Personne ne le sait.
Toujours est-il que Carl Haffke, roi des Ilocanos préféra abdiquer pour rester auprès de sa belle.
De la suite de sa vie, on ne sait que deux choses: il exerça le droit au Nebraska.
Et ne fut plus jamais appelé Majesté…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>