Robert Redford va sourire… Billy The Kid pourrait être gracié

 

Les Américains ne sont décidément pas banals.
Souvenez-vous de Billy The Kid, de son vrai nom Henry Mc Carty.
A 20 ans, il avait déjà tué 21 personnes.
Tout le monde le craignait… sauf le shériff Pat Garett, qui l’a abattu en 1881.

Près de 130 ans après, un politicien, Bill Richardson, fasciné par le personnage, a expliqué qu’il se penchant actuellement « sur la possibilité de faire gracier Billy à titre posthume par le gouverneur actuel du Nouveau-Mexique.
Pourquoi?
Parce qu’une promesse a un jour été faite au tueur pour Lew Wallace, gouverneur de l’époque, d’être gracié en échange de son témoignage dans un procès pour meurtre.
Promesse non tenue.

Si sa demande est agréée, Le Kid redeviendra un homme libre.

L’anecdote m’a fait penser à Robert Redford.
Qu’il avait interprété à l’écran le personnage de Billy The Kid dans un film mythique, tout le monde le sait.
Que, passionné lui aussi par le personnage, il était parti, à cheval, avec quelques compagnons, sur les traces des grands bandits de l’époque, acceptant de relater son aventure dans un livre*, c’est moins connu.
Cet ouvrage et le fameux « Jeremiah Johnson » ont contribué à amorcer chez moi l’attachement que j’ai toujours aujourd’hui pour le personnage Redford, bien éloigné de l’unique image d’acteur beau gosse dans laquelle il a été enfermé.
Bref… je serais curieuse de savoir ce qu’il doit penser s’il a appris le « cadeau » que l’on compte faire à ce Billy qui a contribué à sa notoriété…

Martine Bernier

* « Sur la piste des hors-la-loi », Robert Redford, Photographies de Jonathan Blair, Librairie des Champs-Elysées. 1976.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.