Pluie d’oiseaux morts: deux autres pays touchés par le phénomène

Après les Etats-Unis, dont j’avais parlé dans Ecriplume, la Suède elle aussi avait retrouvé, en début d’année, des centaines d’oiseaux morts.
Coïncidence fâcheuse, l’Italie vient d’observer le même phénomène.
A Faenza, ce sont des tourterelles et des pigeons qui ont subi le même sort.
Il n’en fallait pas plus pour que certains crient à la fin du monde.
Hé non: cette fois, après autopsie des volatiles, la cause de leur mort a été déterminée, du moins pour le cas italien.
Les autorités ont annoncé qu’il s’agissait d’une pollution industrielle, les oiseaux ayant ingéré un insecticide utilisé pour les plantations agricoles.
Ouf, ceux qui craignaient la fin de notre glorieux monde peuvent se rassurer.
Enfin… façon de parler.
Personnellement savoir qu’un insecticide assez puissant pour tuer les oiseaux est vaporisé sur de futures denrées alimentaires a plutôt tendance à me rendre songeuse…
On le sait, ce n’est de loin pas la première fois que la nature est empoisonnée par l’Homme.
Un monde capable de laisser mourir ses oiseaux et ses abeilles a du souci à se faire.

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.