février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Catégories

Salle presque comble hier soir pour le dernier film de Dany Boon, « Rien à déclarer ».
Une fois encore, certaines critiques ont été lapidaires.
Après le succès de « Bienvenue chez les Ch’tis », il faut croire qu’il était attendu au tournant…
Difficile, sans doute, d’oser un deuxième film après un triomphe aussi phénoménal.
Il était inévitable que l’on compare.
Alors?
Alors… voyons, que dire.
Dans la salle, le public était acquis d’entrée.
Il était venu pour s’amuser, et il s’est amusé.
La moindre réplique déclenchait les rires.
La soirée a été joyeuse, très joyeuse.

J’avoue aimer toujours autant Dany Boon et Benoît Poelvoorde.
La brochette d’acteurs qui les entoure est excellente aussi, avec une mention spéciale pour Bruno Lochet qui, dans son rôle de passeur de drogue est assez irrésistible.
Certaines scènes sont très drôles (beaucoup se retrouvent d’ailleurs dans la bande-annonce).
Mais alors, me direz-vous pourquoi ne se laisse-t-on pas « embarquer » comme ce fut le cas pour les Ch’tis?
Chacun aura son avis sur la question.
Pour ma part, j’ai trouvé que ce deuxième film n’était pas habité par la tendresse du premier, si caractéristique à la personnalité de Dany Boon.
Le personnage de douanier francophobe interprété pourtant avec brio par Benoît Poelvoorde est par moments presque effrayant dans sa haine du Français.
Le film reste une bonne comédie et ne démérite pas.
Si « Rien à déclarer » était sorti avant les Ch’tis, il aurait sans doute déclenché un torrent de louanges.
Mais il est le cadet… et la comparaison avec l’aîné est lourde.
Ce qui n’a pas empêché le public de se rendre au rendez-vous en masse et de ne pas bouder son plaisir.
Moi non plus.

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>