Catégories

Dans la continuité des exhumations de dépouilles de personnalités du passé, c’est cette fois aux restes de Lisa Gherardini, morte en 1542, que les experts vont s’attaquer, à Florence.
Son nom ne vous dit rien?
Normal… elle était mieux connue sous le nom de Mona Lisa.
C’est dans le but de vérifier si c’est bien elle qui a servi de modèle à Léonard de Vinci, lorsqu’il a peint la Joconde, que l’historien d’art Silvano Vincenti a décidé de déterrer la douce Mona.

Comme il a déjà été écrit ici, l’Italien n’en est pas à son coup d’essai, lui qui a déjà fouillé les sépultures du peintre et sculpteur Giotto, du Caravage, de l’humaniste Pétrarque, et de Pic de la Mirandole.
Léonard de Vinci, lui, dort toujours en paix: le rêve de Silvano Vincenti d’identifier et d’étudier ses restes n’a pas encore été réalisé.

Et je me retrouve toujours devant le même malaise, les mêmes interrogations.
Violer une tombe n’est pas un acte anodin.
Mais Mona Lisa en a vu d’autres, me direz-vous, elle qui a laissé son nom à une variété de pommes de terre.

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *