avril 2011
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Selon la gravité du problème de santé que vous pouvez rencontrer, le chirurgien qui vous surveille décide de vous revoir régulièrement.
Dans mon cas, la « visite annuelle » avait été avancée pour devenir la « visite des six mois ».
Et ré avancée encore lorsque les médecins qui me suivent ont constaté certaines anomalies.

La visite des six mois, c’était aujourd’hui.
En y allant, je me sentais l’âme d’une voiture en partance pour son service des 50 000 kilomètres.

Vous n’avez encore jamais été sérieusement malade?
Les cyniques vous diront: ne vous inquiétez pas, tout le monde y passe!
Autant donc savoir ce qui vous attend.

Il faut savoir que, lorsque vous êtes dans l’état…. comment dirais-je… d’une voiture d’occasion rafistolée après un gros accident, la fameuse visite des six mois est angoissante.
Pas si vous avez le sentiment que tout va bien, non.
Là, vous y allez presque en gambadant.
Lorsque vos analyses sont mauvaises, voire très mauvaises, c’est une autre affaire.
Vous savez que ce qui vous attend ne va pas forcément être hilarant.

Autre particularité.
Lorsque vous pénétrez à l’hôpital dans le service tenu par « votre » spécialiste, le mini vedettariat involontaire que vous procure votre état de santé dans votre cercle intime disparaît.
Ici, tout le monde est malade, sauf le personnel soignant.

La complicité qui s’instaure entre les patients en salle d’attente, dans ces cas-là, je ne l’ai pas connue ce soir.
Dernier rendez-vous de la journée, j’étais seule à attendre.
Malgré l’angoisse qui me serrait le coeur, j’ai été heureuse de retrouver « mon chirurgien ».
Qui, après une échographie et des prises de sang, m’a annoncé que, dorénavant, un deuxième spécialiste allait devoir entrer dans la ronde.

- Vous verrez, il est très gentil. Vous êtes trop fatiguée, ce n’est pas normal. Il va essayer de comprendre pourquoi. Et il va peut-être trouver un autre médicament que vous supporterez mieux. Et comme cela, nous serons deux à vous avoir à l’oeil. Vous lui téléphonerez pour prendre rendez-vous?
- Promis.
- Et nous, nous nous revoyons dans six mois. Et si la prise de sang révèle quelque chose d’anormal, je vous tiens au courant.

Il ne peut pas savoir à quel point le savoir aussi attentif et compétent me rassure.
L’idée d’avoir bientôt deux anges gardiens en blouse blanche est plutôt sympathique!

Martine Bernier

Th* dit :

Je suis de votre avis,aller en visite est toujours angoissant,même si le praticien est sympa….J’ai connu ça.Vous donnerez des nouvelles;bon courage pour le déménagement.Bonne soirée,bisous de nous deux*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>