juin 2011
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

images1.jpeg

J’en rêvais…
Une semaine après son accrochage à la Fondation Gianadda de Martigny (Suisse), nous allions visiter l’exposition consacrée à Monet: « Monet au Musée Marmottan et dans les collections suisses ».

Des expositions consacrées au peintre de Giverny, j’en ai vu beaucoup, toutes plus belles les unes que les autres.
Je possède un nombre insensé de livres qui lui sont consacrés, de documents, de reproductions.
Après avoir visité la splendide rétrospective au Grand Palais, l’année passée, à Paris, je me demandais comment Léonard Gianadda allait bien pouvoir faire pour ne pas décevoir, pour ne pas être un cran en dessous.
Il m’avait dit, au téléphone, voici quelques mois: « Vous verrez, il y aura beaucoup de toiles de Giverny ».

Il n’a pas menti.
Ce matin, en pénétrant dans sa fondation, j’ai ressenti une émotion immense.
Nous avons passé plusieurs heures, Celui qui m’accompagne et moi, dans les lieux.
L’exposition est admirable à plus d’un titre.
Les toiles exposées sont remarquables et couvrent toutes les facettes de l’inspiration de Monet.
Beaucoup de nymphéas, parmi les plus beaux, la gare St Lazarre, Vétheuil, Etretaz, la cathédrale de Rouens qu’il a peinte à plusieurs heures du jour pour en saisir les différentes couleurs liées à la lumière changeante, les saules pleureurs, les jardins, Pourville, les coquelicots, les iris, les paysages d’eau, la Tour de Londres…
Parmi les tableaux que je n’avais jamais vu autrement qu’en photos ou en reproductions, j’ai découvert un magnifique portrait de femme à la craie rouge, la superbe « Barque », le très abouti « Jardin de Vétheuil » ou les « Tuileries »…
Une surprise à chaque pas: la visite est d’une richesse exceptionnelle.

Le tour de force consistant à réunir autant de chef-d’oeuvres est remarquable.
Cerise sur le gâteau, l’exposition est complétée par une autre, consacrée à la collection d’estampes japonaises collectionnées par Monet, grand amateur de talents d’autrui.
Il partageait cette passion pour les estampes avec Clémenceau, lui-même grand connaisseur.

Nous avons poursuivi la visite en allant revoir le pavillon consacré aux machines et Léonard de Vinci et en flânant dans le jardin des sculptures.
En allant vers le pavillon, nous avons croisé Léonard Gianadda et son épouse.
J’ai simplement été le remercier et le féliciter pour l’honneur qui lui a été fait.
Lors du vernissage de l’exposition, il a été nommé Commandeur de la Légion d’Honneur par le président de l’Assemblée nationale française, Bernard Accoyer.
Il le mérite largement…
Déplacez-vous à Martigny: vous serez immergés dans l’univers lumineux de l’un des plus grands peintres.
Un festin de beauté…

Le reste de la journée a été au diapason de la matinée.
Une journée parfaite…

Martine Bernier

L’exposition est ouverte jusqu’au 20 novembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>