novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

En 1794, le capitaine Dupont, de l’Armée napoléonienne, reçut l’ordre d’empêcher le capitaine Fournier d’assister à une soirée.
Ce dernier se vexa et provoqua Dupont en duel.
C’aurait pu s’arrêter là, mais non: ce n’était que le premier de leurs… 17 duels.
A chaque fois, ces rencontres faisaient au moins un blessé.
Avec le temps, les deux hommes avaient décidé que si l’un d’eux s’approchait de l’autre à moins de cent miles, ils se retrouveraient sur le pré.
Bizarre?
Plus que cela.
Parce que leur relation d’honneur était si forte qu’il leur arrivait de dîner ensemble avant de se battre.

En 1813, celui qui était devenu le général Dupont se lassa.
Il souhaitait se marier et tourner la page.
Tous deux convinrent donc d’un duel un peu particulier.
Armés chacun de deux pistolets, ils devaient se poursuivre dans une forêt.
En bon général qu’il était, Dupont eut recours à un subterfuge: il pendit sa redingote à un bâton et amena son adversaire à décharger ses deux armes.

Il laissa la vie sauve à Fournier, se réservant le droit de tirer le premier à une distance de quelques pas s’ils se retrouvaient encore face à face en duel.
Ils ne se battirent plus jamais…
Mais cette querelle, qui a duré 19 ans, a inspiré la nouvelle de Joseph Conrad intitulée « Le Duel », et, plus tard, le film de Ridley Scott « The Duellists » (1977).

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>