A chacun sa place

Les bulletins météo annonçaient la tempête un peu partout sur la France comme sur la Suisse.
Depuis ce matin, elle est là… et bien là.
Après le retour de la pluie, depuis quelques jours, j’avais lu que le niveau des cours d’eau remontait enfin, que la nappe phréatique reprenait du poil de la bête.
Dans la journée, la pluie a redoublé d’efforts, et le vent a commencé dès les petites heures à souffler en rafales.
Pomme, qui n’apprécie que très modérément le mauvais temps, se fait prier pour sortir.
Ce vent qui la bouscule, ce froid qui lui mord la truffe, cette pluie qui la mouille de partout , n’aime pas.
Ce soir, à l’heure de la dernière sortie, Celui qui m’accompagne est remonté avec une boule de poils noirs complètement hirsute, et a lâché une seule phrase:

– C’est de la neige…

L’hiver est donc là.
La veille au soir, au cours d’une soirée entre amis au cours de laquelle les fous rires étaient au rendez-vous, il a été rappelé que les spécialistes de la nature ont annoncé un hiver extrêmement rigoureux.
Un froid polaire, nous dit-on.
L’été a ressemblé à l’été, a même empiété sur le printemps et l’automne.
L’hiver, lui a du caractère.
Pas question de s’adoucir.
Il est revenu en force aujourd’hui.
A chacun sa place.

Martine Bernier

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.