janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

 

Lorsqu’il était très jeune, on disait de Leonardo Di Caprio: « c’est un beau gosse, et c’est vrai qu’il joue bien. »
Aujourd’hui,  son talent a pris le pas sur le physique.
Chaque fois qu’il apparaît dans un film, c’est un petit événement.

En ce début d’année, nous avons eu envie de voir « J. Edgar », le dernier film de Clint Eastwood en tant que réalisateur.
Il raconte la vie de J. Edgar Hoover, directeur du FBI pendant… 48 ans!
Un personnage puissant et complexe, dont l’ambition a toujours été de protéger son pays.
Ses méthodes, qui ne faisaient pourtant  pas l’unanimité, lui ont valu l’admiration du monde entier.
Il en rêvait…

Le film plonge dans sa professionnelle, très intense, tout en mettant en perspective une vie privée qui se réduisait à une dévotion absolue à sa mère, et à la présence de Clyde Tolson, son plus proche collaborateur, ami de coeur,  et à celle d’Helen Gandy,  sa fidèle secrétaire.

Certaines critiques résumaient le film en disant qu’il était ennuyeux.
Je l’ai trouvé passionnant.
Dès les premières minutes, découvrir Léonardo Di Caprio méconnaissable (il joue Hoover à tous les âges de sa vie) est saisissant.
Le suivre dans le récit de son existence, à travers des épisodes aussi marquants que l’enlèvement du bébé Lindbergh et les dessous de la vie politique sous huit présidents, est une immersion captivante dans l’histoire de l’Amérique.
Hoover est rentré dans un personnage… un personnage voulu par sa mère qui avait pour son fils une ambition démesurée.
Toute sa vie, il a tout mis en oeuvre pour être à la hauteur de son attente.
Ce qui, par instant, le rendait pathétique… lui le personnage que tant de monde craignait.

En regardant jouer Di Caprio dans ce rôle, j’ai eu plusieurs fois l’impression de voir Marlon Brando.
Il en a la force, la justesse et le magnétisme.
Une très belle prouesse d’acteur dans un film construit dans les règles de l’art.
Un bémol?
Léger: j’ai trouvé le grimage de Tolson âgé exagéré.
Mais ce n’était qu’un détail par rapport au reste…

Martine Bernier

 

PS: en sortant du cinéma, nous nous interrogions.
48 ans en poste, sous  8 présidents…
Huit?
Nous avions beau compter et réfléchir, il nous en manquait!
Si vous vous  posez la même question que nous en sortant, voici la liste des présidents pour lesquels a travaillé Hoover:

- Calvin Collidge
- Herbert Hoover
- Franklin Roosevelt
- Harry Truman
- Dwight Eisenhower
- John Kennedy
- Lyndon Johnson
- Richard Nixon

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>