janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

J’ai toujours pensé que l’une des choses qui font qu’un humain est un humain est sa capacité à faire des projets.
De vrais projets.
Pas forcément la programmation d’une activité que l’on répète chaque semaine ou chaque année.
Là, cela devient une habitude.
Mais un projet de vie, un projet un peu fou, un projet qui nous fait vibrer, qui nous donne envie d’avancer, de se projeter, de faire mille efforts pour le préparer, le peaufiner.

Je fais partie de ces gens qui ne peuvent pas vivre sereinement s’ils n’ont plus de projets en vue.
Il me faut au minimum un projet professionnel et un projet privé pour trouver à la vie cette saveur particulière qui la rend passionnante.

Quelquefois, ces projets arrivent tout seuls, me sont proposés, présentés comme autant de défis.
Et il est rare que je ne les relève pas.
D’autres fois, c’est une envie, le désir de réaliser un rêve ou une étape à laquelle je pense depuis longtemps.
Dans ce cas, tout peut aller très vite.

En ce début d’année, allez savoir pourquoi, le rythme s’est accéléré.
Il faut réaliser plusieurs choses importantes, que j’ai toutes désirées.
Et parce que j’ai conscience que le temps nous glisse entre les doigts, j’y greffe des projets de voyages qui ont un peu le don de secouer Celui qui m’accompagne.
Car, évidemment, il m’est impossible d’envisager un voyage « comme les autres »…

Moralité 1: si tout se passe comme je l’espère, 2012 ne manquera ni de sel…. ni d’épices.
Moralité 2: Pour me supporter avec autant de bienveillance,  Celui qui m’accompagne est en passe de devenir un saint!

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>