mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Depuis des centaines d’années, le mythe perdure…
L’histoire raconte que, lorsque les éléphants sentent arriver la fin de leur vie, ils se retirent dans un endroit secret pour y mourir parmi les restes de leurs congénères déjà morts.
La légende fait fantasmer les chercheurs de trésors.
Car, bien sûr, ces cimetières regorgeraient d’ivoire…. 

C’es David Livingstone (1813 – 1875) qui a été le premier voyageur à parler de l’existence de ces lieux, alors qu’il sillonnait le continent comme missionnaire protestant.
Ses récits alimentent la légende et des générations d’aventuriers partent sur ses traces pour rechercher les mystérieux cimetières.
De temps en temps, l’un d’eux découvre des amas de squelettes d’éléphants, ce qui les confortent dans leur conviction: les cimetières débordant d’ivoire doivent exister!
Pourtant, les scientifiques expliquent que ces tas d’os ne veulent pas dire qu’ils indiquent un comportement prémédité de la part des animaux.
Dans certains cas, toutes les défenses ont disparu.
Il s’agit donc probablement de massacres organisés par des braconniers.
Lorsque les défenses sont toujours fixées aux crânes, l’explication de ces morts collectives est liée à un drame naturel comme la sécheresse ou la présence de sables mouvants.

Mais les explorateurs font fi de ces explications et continuent à chercher…
Personne ne sait vraiment d’où vient cette légende africaine, jusqu’au XXe siècle où Christian Zuber, spécialiste des safaris photographiques et des animaux sauvages, découvre que les dents des vieux éléphants s’usent gravement dès qu’ils ont atteint 55 à 60 ans, ce qui les condamnent à mourir de faim.
D’autres, dont les dents usées sont attaquées par des caries énormes, deviennent fou de douleur.
Comme beaucoup d’animaux lorsqu’ils souffrent, ils partent alors à la recherche d’un point d’eau boueuse pour se soulager.
Et, selon Christian Zuber, ne trouvent pas toujours la force de sortir du marécage après y avoir trempé sa bouche.
Comme les points d’eau sont rares, on trouve ainsi regroupées des carcasses de malheureux pachydermes au même endroit.

L’explication est plausible.
Cela dit, le véritable cimetière des éléphants existe bel et bien… mais ce n’est pas en Afrique qu’il faut le chercher.
D’immenses réservoirs d’ivoire fossile existent en Sibérie et alimentent les marchés depuis le XVIIIe siècle.
Il ne s’agit pas de défenses d’éléphants, mais bien de mammouths, le sol sibérien étant parsemé de défenses et de squelettes enfouis.
En 1966, en Ukraine, à 150 km de la ville de Kiev, a été mis à jour un village vieux de 15 000 ans.
Sa particularité?
Les habitations étaient construites avec des ossements et des défenses de mammouths….

Martine Bernier 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>