avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Archives quotidiennes : 13 avril 2012

A Lausanne-Vidy (Suisse) se trouve un musée pas comme les autres: le Musée Romain.

Régulièrement s’y organisent des expositions temporaires extrêmement originales.
Comme le musée ne dispose pas d’une place démesurée, il compense avec une imagination  mêlée d’humour, qui a le don de titiller l’imagination des visiteurs.
Cette fois, l’exposition porte le nom de « Mystères et superstitions »…. tout un programme!

Hier, profitant d’un moment d’accalmie dans mon emploi du temps, nous avons pris la route de Lausanne pour découvrir ce nouveau rendez-vous.
Première particularité que j’adore: on accède dans la première petite salle en franchissant un rideau noir qui nous plonge dans l’obscurité.
Nous avons franchi  cette porte vers les Ténèbres nous retrouvant devant la deuxième particularité de certaines des pièces: il faut chercher la porte!
Et bien chercher!
Une fois passée, nous nous sommes retrouvés dans un… appartement.
Une fenêtre donnait sur la nuit, l’orage grondait, les éclairs précédaient de peu des coups de tonnerre.
Bienvenue au coeur de l’étrange!

L’atmosphère très particulière des lieux n’est pas le seul atout de cette exposition.
Salon, cuisine, salle de bain, chambre, bureau: chaque pièce contenient une foule d’objets marquant les superstitions en tout genre du temps des Romains à nos jours.
Porte-bonheur ou malheur antiques et moderne, dieux protecteurs ou anges gardiens, mais aussi spiritisme, médiums, extra-terrestres, potions magiques: tout les ingrédients sont là pour nous rappeler que l’être humain a besoin de croire en quelque chose plutôt que d’accepter de s’en remettre au hasard.

L’exposition est jalonnée de trouvailles amusantes.
Parmi elles: la machine à démontrer que les tartines tombent toujours ou presque côté beurré contre le sol.
Précisant que « si c’est le contraire qui se produit, c’est que l’on a beurré le mauvais côté ».

Le visiteur se voit aussi rappeler ce qu’est « l’Effet Barnum ».
Le texte qui suit a été proposé par le psychologue Bertram Forer à chacun de ses élèves en 1948:

 « Vous avez besoin d’être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n’avez pas encore utilisé à votre avantage. À l’extérieur vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l’intérieur vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même. Parfois vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou fait ce qu’il fallait. Vous préférez une certaine dose de changement et de variété, et devenez insatisfait si on vous entoure de restrictions et de limitations. Vous vous flattez d’être un esprit indépendant ; et vous n’acceptez l’opinion d’autrui que dûment démontrée. Vous avez trouvé qu’il était maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moment vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis qu’à d’autres moments vous êtes introverti, circonspect, et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes. »

Il demanda ensuite à chaque étudiant de noter la pertinence de l’évaluation de sa personnalité sur une échelle de 0 (médiocre) à 5 (excellent).

Résultat? La moyenne fut de 4,26. Reconduite, l’expérience donna des résultats similaires.
Cela donne à réfléchir…

Entre chat noir, poupée vaudou et pain renversé sur la table, les méandres de nos craintes et de nos croyances sont passés au crible de la raison.
Il va de soi que ni vous ni moi ne sommes superstitieux.
Faites quand même attention: nous sommes Vendredi 13, aujourd’hui.
Sait-on jamais…

Martine Bernier 

Musée Romain de Lausanne-Vidy, ouvert du mardi au dimanche de 11 à 18 heures.
Fermé le lundi sauf à la Pentecôte, en juillet-août et pour le lundi du Jeûne fédéral.
Adresse: chemin du Bois-de-Vaux, 24, 1007 Lausanne