avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

 

Ce dimanche après-midi, Celui qui m’accompagne et moi nous sommes rendus à une avant-première, celle du film « Sur la piste du Marsupilami ».
Première surprise: la salle contenait plus d’adultes que d’enfants!
Pour l’occasion, le personnel du cinéma avait revêtu des t-shirts jaunes  « léopardés », rappelant la fourrure du Marsupilami dont il portait tous un masque à son effigie, non pas sur le visage, mais retourné dans le haut du dos.

Ce qui m’a attirée au cinéma ce jour-là?
Trois raisons, avec, en tête de liste, Alain Chabat. 
Depuis l’époque des « Nuls », j’aime l’humour loufoque et décalé du personnage, son côté tendre et candide.
L’affiche, ensuite: une cohorte d’excellents acteurs avec, en tête, aux côtés de Chabat, Jamel Debbouze, Fred Testot, Géraldine Nakache, Lambert Wilson et Patrick Timsit.

La troisième raison de notre présence dans la salle, c’était Franquin, tout simplement, le créateur du Marsupilami comme de Gaston Lagaffe, dont les personnages et l’esprit manquent à la BD.

En nous installant dans la salle, nous savions que nous risquions le navet.
Et non!
Bien filmé dans des les paysages mexicains, pardon, en Palombie, le film est un film d’aventures pour tout public.
L’histoire est classique: un journaliste un peu roublard (Alain Chabat) est  envoyé par sa chaîne de TV en Palombie pour y réaliser un documentaire sur les Payas, peuple connu pour sa longévité.
Emboîtant le pas de son guide, (Jamel Debbouze), c’est finalement sur la piste du Marsupilami qu’il va se retrouver, animal  mythique caché au coeur de la jungle.

Le film est plein de surprises, très drôle ( même si un ou deux gags sont un peu lourds… mais ont le mérite de déboucher sur des dialogues hilarants), les acteurs complètement investis dans leurs rôles.
Quant au Marsupilami, il fera fondre des générations d’enfants… et de parents attendris.

Martine Bernier
 

http://www.youtube.com/watch?v=ihAmRtOhy6M

Une réponse à Sur la piste du Marsupilami

  • Eh oui, le marsipulami de mon enfance…
    D’adulte on m’a donné un marsipulami énorme, mon fidèle compagnon sur mon lit (peu après, j’ai eu un autre compagnon, cette fois-ci un suisse!). Quand ma nièce avait 12 ans, elle m’a demandé de lui donner mon marsipulami, et il est allé vivre avec elle.
    Et maintenant je vois que mon cher ami est toujours « en vogue ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>