juillet 2012
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Au hasard de l’un des reportages effectués cette semaine, j’en suis venue à aborder, avec une biologiste, un sujet auquel je ne m’attendais pas: la puce de canard.
Rébarbatif?
Ah non, pas du tout, et je vais vous le prouver.

Sachez avant toute chose que cette bestiole se fait passer pour ce qu’elle n’est pas.
Elle se dit puce alors qu’elle est en faite une larve microscopique.
Mais quand on porte le nom de « cercaire », je peux comprendre que l’on souhaite changer de nom, et, si possible, en prendre un à particule.
Puce de Canard a donc été choisi.

Notre Puce de Canard, donc,  a un deuxième défaut.
Je ne voudrais  pas médire, mais elle a un QI inexistant.
Si.
Figurez-vous que ce parasite qui, en principe, s’attaque au canard, est capable de régulièrement se tromper de cible pour se coller à la peau des baigneurs.
Franchement, même moi qui suis du genre distrait, je ne confondrais pas un colvert avec un humain hirsute, même, je crois, par temps de brouillard.
Elle, si.
Notez que son erreur est sévèrement punie: après avoir pénétré sous la peau, elle meurt dès que le baigneur sort de l’eau.
Mais, au passage, elle cause l’apparition de boutons qui ressemblent à des piqûres d’insectes.
Beurk.
Les canards humains déplumés ressentent la plupart du temps des démangeaisons quelques minutes après être sortis de l’eau.
Dans quelques cas, celles-ci peuvent durer plusieurs jours, voire jusqu’à un mois.

Certains se sont donc demandé pourquoi la désormais noble Puce de Canard   n’est pas considérée comme un phénomène de santé publique.
Simplement parce qu’elle s’apparente au piqûre de moustique, comme expliqué plus haut, qui, lui, sous nos latitudes, n’est pas considéré comme un fléau dangereux pour la santé.
Donc, il ne reste que quelques précautions à prendre  pour éviter les soucis.
Se doucher à la sortie de l’eau et se sécher énergiquement avec un ligne de bain.
Savoir que les larves adorent l’eau chaude, peu profonde et les petits coins tranquilles ornés de plantes.
Si vous avez été piqués, évitez de touchez à la plaie, n’appliquez aucune pommade sans avoir demandé l’avis d’un pharmacien, et consultez un médecin si les symptômes persistent plus d’un mois.
En attendant, les compresses froides peuvent soulager l’inconfort.
Cela ne vous consolera peut-être pas, mais vous pouvez toujours vous dire que vous avez été attaqués par l’un des animaux les plus idiots de la Création.
Etre confondus avec un canard, c’est suffisamment inattendu pour être relevé…

Martine Bernier

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>