Catégories

Exemple de Netsuké (il ne s’agit pas de celui dont je parle dans l’article)

Ce samedi, nous flânions dans une brocante, à Evian, lorsque quelque chose a attiré mon attention.
Posés dans un coin, sur un petit meuble installé sur des tapis, se trouvaient des sculptures miniatures d’origine asiatique.
Pour la plupart taillées dans l’ivoire ou dans de l’os, elles étaient d’une finesse prodigieuse.
Je suis restée en arrêt pour les contempler et, comme il fallait s’y attendre, il n’a pas fallu deux minutes pour que le propriétaire de ces merveilles vienne nous parler.
Il nous a expliqué qu’il était antiquaire professionnel, qu’il habitait en Belgique et qu’il profitait de ses vacances dans la région pour participer à cette brocante.
La différence de qualité entre ce qu’il proposait à la vente et les objets exposés un peu partout était telle que j’ai posé quelques questions sur sa collection qu’il nous a proposé de voir de plus près.
J’avais déjà entendu parler des Netsuké, mais je n’avais jamais eu l’occasion d’en tenir dans les mains.
Ces minuscules oeuvres d’art sont aussi appelés les « Boutons de Mandarin »… tout simplement parce que les riches mandarins en portaient à leurs vestes et autres vêtements.
Leur nom varient en fonction de leur forme, et les sujets sont d’une variété époustouflante.
Des bouddha, des scènes érotiques, des animaux, des personnages, des scènes de la vie quotidienne…
Celui qui m’accompagne et moi avons été littéralement séduits par la reproduction des pêcheurs à bord d’un petit bateau.
Les détails de chaque personnage étaient d’une précision et d’une pureté d’autant plus fascinantes que la pièce ne faisait pas plus de 5 cm de long.

Les Netsuké sont chers, ce qui n’a rien d’étonnant.
Malgré les arguments très convaincants du vendeur et la beauté de l’objet, je ne l’ai pas acheté.
Mais le tenir entre mes mains et avoir pu le détailler comme nous l’avons fait a été un grand moment…

Martine Bernier

13 réponses à Les boutons de Mandarin

  • Mamy:

    Bonjour,ah on fait les brocantes…Attention ça devient vite un virus;nous c’est tous les dimanches dans les petits villages c’est sympa…..en plus il y a un site sur internet,on vends et on achète.
    Bises………..

  • desilvio:

    Vous melangez les Netsukes qui étaient effectivement de très jolis objets sculptés ,mais servaient a attacher des petits sacs ou boites, aux kimonos (qui n’ont pas de poche) et donc sont Japonais ,pas chinois du tout .

    Les boutons de mandarins sont Chinois et servaient a distinguer le rangs des fonctionnaires sous les empereurs et se différenciaient par leur couleur .
    Ils étaient fixés sur les chapeaux des dignitaires et étaient des boules très joliment travaillées sur le socle .

    Une petite précision pour ne pas mélanger les cultures, et ces objets aux fonctions très différentes .

  • CADILLAC:

    Pas de quoi se la péter les gars, la réponse était sur Wikipedia
    Par contre, et là ça serait le moment de sortir sa science et la vrai
    Ça concerne justement ces 9 grades de couleurs des fonctionnaires.
    J’aurais aimée connaitre celui de la couleur BLEU
    Et la, wikipedia ne l’indique pas, pas plus que d’autres sites
    Nous allons voir qui a réellement une connaissance approfondis ou pas sur le sujet
    Mes Sieurs, Mes Dames,  » sortez vos épingles du jeu ! « 

  • CADILLAC Céline:

    Bon, au final, vos réponses ne me seront pas d’une grande utilité
    Il ne m’aura fallut que 8 minutes pour approfondir mes recherches dans un livre en PDF
     » LE COSTUME, COUPE ET FORME  » de Max Tilke
    Voici ce que l’on y apprend :

    Les Mandarins ( Kwan en chinois ) sont des fonctionnaires Militaires ou civils travaillant pour l’Empereur
    Il portent des insignes désignant leur rang
    Il existe 9 grades, et chaque grade possède 2 classes ( 1 Militaire, 1 civil )

    – L’insigne du 1 er rang et du 2 ème rang sont des boutons de couleur ROUGE
    – le 3 ème et 4 ème rang, sont BLEUS
    – le 5 ème et 6 ème sont BLANCS, ou TRANSPARENTE
    – le 7 ème rang est de couleur OR

    Comme vous le constater, pas besoin e s’appeler Archimède pour améliorer ses connaissances
    Grace a ce fabuleux outils qu’est internet, il est possible de connaitre tout sur tout
    Ce que je ne m’explique pas et qui reste pour moi encore une parfaite énigme
    C’est qu’a notre époque ainsi que les jeunes générations, soient de plus en plus cupides et analphabète !
    Alors ça ! j’avoue ne pas comprendre le pourquoi du comment,
    quand toutes cette connaissances est a porté de mains et disponible pour tous !
    MLLE CADILLAC Cèline – 47 ans – Chef de partie Cuisine au garde manger, Bandol

    • Martine Bernier:

      Les résultats de votre recherche trouveront leur place dans le second texte!

      • CADILLAC Céline:

        Dans le second texte Martine BERNIER ?
        Vous voulez dire, celui que vos bluger attendent depuis le 15 juillet 2017 ? ^_^
        Je vous avouerais qu’il n’y a plus grand chose a rajouter sur le sujet des boutons de Mandarin !
        Merci à vous Martine, ainsi que votre blug, qui à hébergé une parenthèse inattendue de discussion
        Salutations amicales à tous de Bandol,
        Mlle CADILLAC Céline

        • Martine Bernier:

          Un sujet peut renaître des années plus tard pourvu qu,un élément intéressant vienne le compléter! C’est le cas ici… Belle journée à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *