Catégories

L’histoire publique de Jeffrey Hudson, homme de petite taille, débuta le jour où il entra au service du roi Charles Ier  lorsqu’il surgit d’un énorme gâteau lors d’une fête donnée en l’honneur du souverain.
Jeffrey était jusqu’alors employé du duc de Buckingham, mais la reine Henrietta Maria, qui avait 15 ans à l’époque, le trouva tellement adorable qu’elle insista pour le garder à la Cour.
Elle le baptisa « Lord Minimus ».
Quant au roi, il le nomma capitaine dans l’armée royale.

Jeffrey était gâté, mais souffrait d’être l’objet des plaisanteries de la Cour.
Un jour, un jeune  officier nommé Charles Croft se moqua de lui parce qu’il s’était enfui devant un gros dindon.
Pour Hudson, ce fut la goutte qui fit déborder le vase.
Il le provoqua en duel.
Pensant qu’il s’agissait d’une plaisanterie, Croft se présenta armé d’un pistolet à eau.
Mais Jeffrey était sérieux.
Il exigea un véritable duel, avec de vrais pistolet et à cheval.
Croft était gras et assez lent à cheval.
Jeffrey, lui, du haut de ses 45 cm,  était agile et difficile à atteindre.
Le duel eut lieu.
Hudson ne fut pas touché, mais Croft fut tué d’une balle en plein coeur.

Une chance pour le ptit homme?
Non.
Il tomba en disgrâce auprès du roi qui l’exila.
Capturé par des pirates barbaresques, Hudson passa 25 ans en captivité, en Afrique du Nord.
Il réussit enfin à s’évader et s’arrangea pour regagner sa province natale, la Ruthénie, aujourd’hui intégrée à l’Ukraine.
On ignore ce qu’il est devenu ensuite.
Mais encore aujourd’hui, les habitants de la région boivent une bière qui porte son nom…

Martine Bernier 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>