septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Catégories

Apprendre que, à une époque lointaine, l’évêché de Bethléem  se trouvait dans le Morvan, m’a surprise.
Mais que faisait dans la Nièvre bien française le siège épiscopal de la ville la plus célèbre de Palestine?!
La clé de l’énigme se trouve à l »époque des Croisades.
En 1167, Guillaume IV, comte de Nevers combat en Terre Sainte et rencontre l’évêque de Bethléem auquel il fait la promesse de l’accueillir si la cité tombe entre les mains des musulmans.
Vingt ans plus tard, Saladin envahit la Palestine et le religieux se réfugie à Clamecy.
De 1223 jusque 1801, la ville devient donc le nouveau siège de l’évêché.
Cinquante et un évêques vont se succéder, dotés d’un pouvoir très réduit.
Leur tâche principale consiste à veiller sur les malades de l’hôpital de Pantenor, qui fait partie de leur domaine.
Ces hommes ont marqué les mémoires des Français.
A tel point que, en 1926, Théodore Renaud, architecte de son état, a construit une église de style  byzantine, en hommage.
En béton armé, elle est ornée des armoiries des évêques expatriés.
Et la lumière qui entre dans l’édifice à travers des cabochons de verre, projette sur la coupole une croix de Jérusalem, à quatre branches de taille identique.
Aujourd’hui, l’hôpital de Pantenor n’existe plus, mais il reste sa chapelle… qui abrite désormais un restaurant.

Martine Bernier 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>