septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Catégories

Joan Miro

Les toiles de Miro m’amuse et me captive depuis toujours.
Certains disent qu’il n’est pas un peintre.
Hum.
Il est heureusement considéré par d’autres comme l’un des plus grands artistes du XXe siècle

Mais c’est vrai qu’il est inclassable, cet Espagnol génial originaire de Catalogne, mais émigré à Paris à l’époque où la ville fourmillait d’artistes.
Il était amis avec les dadaïstes, avec Picasso, Mac Jacob, Prévert, Antonin Artaud.
Et dans son atelier est né ce qui, pour lui, était un langage pictural naturel: le surréalisme.
Tenez, prenez son « Paysage Catalan », aussi connu sous le nom de « Le Chasseur ».

Paysage Catalan (Le Chasseur)

La première fois que j’ai vue cette toile, j’ai été envoûtée par ses jaunes.
Miro m’a appris le jaune, oui… 
Il m’a appris à l’aimer dans ce tableau où le ciel est si doré et où la mer est ocre.
Ces formes géométriques, ces formes épurées, ces petits monstres sont la « patte » de Joan Miro.
C’est une histoire qu’il nous suggère, le vol des oiseaux, la chaleur du soleil.
En général, les enfants adorent ses toiles.
Et pour cause…
En haut,vers la  gauche, le triangle possède un oeil.
Une oreille,  des cheveux, une moustache, une pipe: c’est un chasseur qu’il a représenté.
Le gros cercle beige, au centre, d’où surgit une feuille en forme de coeur, représente le caroubier, cet arbre majestueux qui trône au milieu de la cour de la ferme familiale où Miro retourne passer la moitié de l’année.
Pour lui, cet arbre  est un être humain, qui veille…
En bas, à gauche, le mot Sard… est le diminutif de sardine, spécialité locale, pensent les uns ou de « Sardane », danse catalane, pensent les autre.
L’artiste lui, riait…. 
Il  faisait remarquer la sardine gobant une mouche, le gril, le poivron et les flammes qui attendent le poisson.
Tout dans son tableau semble flotter comme en apesanteur.
Miro a créé un monde, un univers léger, éclatant de lumière.
Il était à la fois joyeux, fort et optimiste dans sa création, et étrange, sombre et angoissé dans la vie.
Lui qui était inspiré par le moindre morceau de fil traînant sur une feuille, a laissé au monde une oeuvre gigantesque.
A sa mort, en 1983, il restait de lui 2000 huiles, 500 sculptures, 400 céramiques et environ 8000 dessins et collages.
Et, de mon côté, lorsque je le peux, j’adore me replonger dans son univers pictural…

Martine

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>