novembre 2012
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

La superbe Collection de l’Art Brut à Lausanne possède une particularité: derrière chaque oeuvre exposée et chaque exposition temporaire se cache une histoire humaine.
Celle de Morton Bartlett, l’orphelin qui cherchait une famille, fait partie des plus émouvantes…
Morton Bartlett est né à Chicago, en 1909.
Devenu orphelin alors qu’il n’avait que 8 ans, il a été adopté par un couple aisé du Massachussets.
Durant plusieurs années, sa vie va suivre un cours classique: des études à la Philipps Exeter Academy de Boston, une année à la Harvard University qu’il choisira de quitter pour devenir photographe indépendant…
Malheureusement, les produits utilisés pour le développement des images lui provoquent des problèmes de santé qui le contraignent à quitter sa profession.
Il exercera alors plusieurs métiers, s’engagera dans l’armée américaine durant la Seconde Guerre Mondiale et fondera ensuite une agence de graphisme et d’impression. Le secret Morton est célibataire, mais bien intégré socialement.
Mais le soir, dès qu’il rentre chez lui, il s’adonne à un loisir aussi créatif que discret: il modèle des sculptures.
Des poupées, qu’il habille, prend en photo.
Son voisin et ami, Kahlil Gibran, neveu de l’auteur du Prophète, est admiratif devant son travail.
Au point qu’il prévient un journaliste et qu’un article sort dans la presse en 1965.
Cet événement choque Morton qui démembre ses sculptures, les emballe dans des journaux, et les range dans des coffrets fabriqués sur mesure.
Quinze poupées, leurs accessoires, des photos et des dessins se retrouvent dans le seul placard fermant à clé de la maison.
Le public ne les verra plus avant la mort de leur créateur, en 1992.
Morton Bartlett ne parlait qu’avec ses amis proches de son statut d’enfant adopté et de ses sculptures secrètes.
Tous ceux qui le connaissaient intimement et qui ont été interviewés par la suite, racontent qu’à travers son oeuvre cachée, il s’était créé une famille de substitution dans laquelle il investissait son besoin de vie de famille, le manque de ses parents perdus.
Des fantasmes bouleversants qu’il protégeait pour qu’ils ne rentrent jamais dans la réalité.
C’est de cette manière que cet artiste discret et blessé apaisait vraisemblablement ses doutes, ses manques et ses chagrins. Au total, Morton a réalisé une quinzaine de poupées en plâtre.
Elles se deboîtaient, lui permettant de constituer une multitude de personnages différents, qu’il assortissait de nombreux accessoires différents (vêtements, sacs, chapeaux…)
Un événement En ce moment, jusqu’au14 avril 2013, la Collection d’Art Brut à Lausanne présente, en collaboration avec la Hamburger Bahnhof – Museum de Berlin, la première exposition monographique en Europe consacrée à Morton Bartlett.
Elle propose 81 oeuvres dont deux poupées complètes, des photographies, une dizaine de vêtements et de dessins, ainsi que des moulages partiels (pieds, têtes, mains…). Un petit film documentaire est également projeté dans le cadre de l’exposition.
Il relate l’histoire de la découverte de l’oeuvre de Bartlett par divers témoins: Jean et Kahlil Gibran, ses voisins, ainsiq eu Marion Harris, galeriste new-yorkaise qui a offert 42 oeuvres à la Collection d’Art Brut, mais aussi.
Une occasion unique de pénétrer dans le monde d’un artiste qui, en créant sa famille imaginaire, n’imaginait pas qu’elle serait un jour exposée aux regards du monde…

Martine Bernier
Collection de l’Art Brut Lausanne Avenue des Bergières 11 1004 Lausanne Tél: 021 315 25 70 Exposition temporaire jusqu’au 14 avril. Horaires d’ouverture: du mardi au dimanche de 11 à 18 heures. Entrée: 10 francs. Entrée libre pour les chômeurs et les jeunes jusqu’à 16 ans.

Une réponse à Collection de l'Art Brut de Lausanne: La vie secrète de Morton Bartlett

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>