décembre 2012
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Je vis une histoire assez passionnelle avec certains objets, généralement posés sur mon bureau et utiles dans mon quotidien.
L’un d’eux a pris au fil du temps une dimension essentielle: le sous-main.
Depuis toujours, j’utilise ce genre d’ustensile, sachant qu’il est exclu d’écrire à même le bureau.
Le tout est de trouver LE sous-main adapté à vos rêves.
Pour ma part, j’ai eu pendant des années une affection particulière pour ceux qui proposaient une carte.
Sans doute pour tenter de compenser mon sens de l’orientation inexistant qui me vaut d’être désolante en géographie.
Je les ai toutes eues: carte du monde, carte de l’Europe, carte de la France, carte de la Suisse…
Seulement voilà.
Il y a quelques semaines, j’ai réalisé que j’en avais assez de la carte en plastique gondolant sous mes cahiers, sous mon clavier ou, pire encore, sous les feuilles volantes sur lesquelles je griffonne mes notes lorsque je suis au téléphone.
Se posait donc un choix cornélien: allais-je rester fidèle à mes indétrônables cartes, ou allais-je me laisser tenter pour autre chose?
Le problème me trottait dans la tête sans que rien ne me donne satisfaction, jusqu’au jour où…
Mon Capitaine, auquel je confiais mon dilemme,  a réfléchi.
Tenant compte du fait que j’ai très souvent à noter des petits « bouts de rien » à propos de mes différentes activités, il fallait trouver des solutions efficaces.

Alors qu’il était à l’armée et qu’il avait des responsabilités conséquentes, il avait trouvé une solution qu’il s’est empressé de me confier:

- J’avais des blocs de grandes feuilles avec calendrier et larges espaces pour la prise de notes. J’y marquais tout ce que je devais faire.
- Oui, mais… quel rapport avec mon sous-main?
- Et bien… ce bloc était installé dans mon sous-main!

 Ô idée géniale!!!
Aussitôt dit, aussitôt fait.
Nous sommes partis à la recherche des blocs en question et les avons posés sous mon clavier.
Depuis, je vis une véritable idylle avec ces grandes feuilles…
J’y note tout: des adresses, des rendez-vous, des idées, des chiffres, des numéros de téléphone, des notes professionnelles, des titres de livres que j’ai envie de lire…
Pas mon planning, non:  lui prend place dans mon agenda, sur mon calendrier, et sur un tapis de souris ayant la pratiquement la même vocation que le dit sous-main.

Ca a l’air parfaitement idiot, me direz-vous?
Hé non: depuis que ces blocs sont entrés dans ma vie, je n’ai plus égaré la moindre note!
Fini, les feuilles volantes qui se perdent à longueur de journée!
Désormais, je suis o-rga-ni-sée comme jamais!
En revanche, j’ai renoncé à faire des progrès en géographie…
On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, c’est bien connu! 

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>