janvier 2013
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

araucaria

 

J’aime beaucoup les arbres, réconfortants géants à la présence apaisante.
Et pourtant, il en est un que je ne supporte pas: le Désespoir des Singes ou Araucaria araucana.
Ce conifère est l’arbre national du Chili et doit son nom au fait que les singes ne pourraient par y monter en raison de ses feuilles pointues, rigides, piquantes.
Vous allez me dire: il n’y a pas de singes au Chili.
Apparemment, ce détail n’a pas gêné celui qui l’a baptisé…

Cet arbre me met mal à l’aise, pour une raison que je reconnais comme absurde.
Il y a trrrrèèès longtemps, en 1981, un feuilleton de science-fiction français, « Noires sont les galaxies »était  retransmis sur Antenne 2.
Il était angoissant au possible.
Dès que son générique était diffusé, je filais comme un lapin me réfugier loin de l’écran.
J’avais été traumatisée par certaines images .
Dans cette fiction, lorsque  mourraient les extraterrestres, des sortes de branches ou de racines  leur sortaient du ventre, du dos ou des yeux et leur déchiraient les entrailles.
Horreur!
Vous l’aurez compris: pour moi, ces choses bizarroïdes ressemblaient aux branches du Désespoir des Singes, qui, depuis, n’a jamais réussi à obtenir ma sympathie.
A quoi tiennent les répulsions, quand on y pense…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>