février 2013
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Catégories

Un mariage, cela se prépare!
Pour nous, les préparatifs ont commencé il y a environ un mois, lorsque nous avons nommé notre État-Major, recruté intégralement parmi nos meilleurs éléments: mes fils et leurs compagnes!
Ne manquaient à l’appel que notre petit Kim, en vacances, et  mon précieux cousin qui se verra confier le rôle d’officiant pour la cérémonie laïque, et qui viendra spécialement de l’étranger avec sa femme pour être à nos côtés ce jour-là.

Hier, pour la deuxième fois, le nid a été transformé en QG de campagne.
Notre première séance avait permis de débroussailler.
Cette fois, nous avons avancé bien davantage.
Les lieux pressentis ont été loués, les papiers officiels commencent à arriver, le contenu de la cérémonie laïque qui suivra le mariage civil a été précisé, chacun sait quelles seront ses tâches en fonction de ses talents…

Se remarier à passé cinquante ans est un challenge.
La vie est passée par là, nous avons raccroché pas mal de choses au vestiaire des illusions,  n’avons pas l’intention de faire des concessions à des traditions qui ne nous ressemblent pas.
Nous voulons de l’authenticité, de la simplicité… 
Restait à aborder un point important qui me crispait un peu beaucoup: heu… moâ.
Après de longues recherches, j’ai trouvé une robe qui me ressemble, très éloignée des schémas classiques.
Cette étape, il fallait que je la prépare avec des femmes en qui j’ai confiance.
Devenues mes filles de coeur, les compagnes de mes rejetons ont endossé le rôle de conseillères en image d’une manière émouvante.
Jeune, je n’ai pas eu de présence féminine à mes côtés dans les moments importants de ma vie.
Elles me font découvrir une complicité propre à ces instants particuliers, qui me touche beaucoup. 
Toutes deux sont parties en quête d’accessoires et ont ramené leurs trésors à notre réunion.
Arrivait le moment crucial: il fallait que j’enfile la robe pour que Jee, notre Fleur d’Asie, puisse faire des essais de coiffure, sachant que je refuse catégoriquement de passer par la case coiffeur.
Très peu sûre de moi, j’ai décidé de faire confiance à mes conseillères en titre, et je n’ai plus bougé une oreille.
Accessoires, coiffures… lorsque le travail a été terminé, nous l’avons montré à mon Capitaine.
Ce qui s’est passé dans son regard à ce moment-là a ému aux larmes Magaly, l’un de mes bras droits.
Jee est une fée, capable d’accomplir des miracles!
Tandis qu’elle transformait mon look de sauvageonne, Magaly s’est occupée de Pomme, qui sera évidemment de la fête, elle aussi.
Et nous avons vu mon Mogway transformé avec une petite   rose en tissu rappelant les couleurs des accessoires de ma propre tenue, appliquée dans ses longs poils.
Elle avait des allures de petite élégante parée pour son premier bal.

Des rires, de grands moments d’émotion, de longues confidences, la complicité de nos deux chiens, paisibles et malicieux, des conversations animées, et, bien sûr, une nouvelle place qui commence à se construire pour le bébé qui annonce sa venue pour cet automne… ce dimanche fut une radieuse journée!
Lorsque nous nous sommes retrouvés seuls, mon Capitaine et moi, nous étions heureux.
Simplement heureux.

Martine Bernier
 

3 réponses à Les préparatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>