avril 2013
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Catégories

Le concept de culpabilité et d’innocence me tracasse depuis très, très longtemps.
Les erreurs judiciaires qui, dans certains pays, se terminent par la mort d’innocents que l’on croyait coupables, me glacent le sang.
Lorsque j’ai lu, il y a plusieurs années, que la fondation Projet Innocence, aux États-Unis, se sert des tests ADN pour innocenter des condamnés qui croupissent parfois en prison depuis des années, j’ai eu le sentiment que la science était essentielle à la justice.
En moins de dix ans, 200 personnes ont été blanchies grâce à l’ADN.
C’est réconfortant…
Ce qui l’est moins, c’est de savoir que 25% de ces personnes innocentes avaient avoué le crime qu’elles n’avaient pas commis.
Toutes les questions possibles ont alors été posées.
Y compris celle de l’éventuelle violence policière.
Et là encore, la science a fourni une explication.
Des tests en laboratoire ont montré qu’une pression psychologique « même légère » suffit à faire avouer une faute à une personne innocente sur quatre.
Avouez que cela donne à réfléchir…

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>