Catégories

fong_paro_north_500

Au Japon, certaines entreprises développent depuis plusieurs années des « robots d’accompagnement ».
Ils sont censés leur apporter une tendresse que beaucoup d’entre nous ne reçoivent plus ailleurs.
Cette fois, c’est sur des robots bébés phoques factices que je suis tombée au hasard d’une lecture.
De grosses peluches qui ferment les yeux et s’endorment quand on leur donne leur tétine.
Tétines qui permettent tout simplement de recharger leurs batteries.
C’est l’entreprise Fuijitsu qui a créé celui qu’elle appelle le robot Paro, élu « le robot le plus thérapeutique du monde » par le Guinness World Records.
La peluche est équipée de capteurs placés sous sa fourrure, qui lui permettent de réagir aux commandes vocales, en sept langues.
Que peut-on apporter Paro?
« Relaxation, divertissement et compagnie par l’interaction physique », nous disent les articles consacrés au sujet.
Il s’agit en fait d’un tamagoshi en 3D: il se trémousse lorsqu’il est cajolé, boude et grogne quand on l’ignore etc.

Ce n’est pas la première fois que je consacre un article à un robot d’accompagnement.
Et à chaque fois, je me demande… dans quelle société vivons-nous pour que nous ayons besoin de robots pour offrir de l’affection  aux plus fragiles d’entre nous?
Je n’ai pas l’impression que nous soyons dans le juste…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>