Catégories

 

Ecriplume m’a valu déjà pas mal de surprises, de rencontres, de retours touchants ou amusants.
Hier soir, en rentrant d’un reportage, un message m’attendait sur mon répondeur.
Un monsieur m’y expliquait qu’il avait cherché sur Internet des renseignements sur un peintre dont il détient un petit tableau.
Et… seul Ecriplume lui avait apporté des renseignements dans un texte où j’expliquais que, dans mon ancien appartement, j’avais pour voisine la veuve de cet artiste, avec laquelle je suis d’ailleurs restée en contact.
Mon lecteur souhaitait offrir ce tableau à la famille du peintre, je les ai donc mis en contact.
Quand le blog permet ce genre d’interactions, allez savoir pourquoi, je suis touchée.

Les messages privés me provenant d’Ecriplume sont nombreux.
Une question revient notamment dans ces mails, souvent: « Pourquoi ne postez-vous pas vos textes toujours à la même heure? »
Hum…
Je m’arrange pour faire en sorte de les faire passer chaque matin, mais, en effet, il arrive que je ne puisse pas les mettre toujours très tôt, comme aujourd’hui.
Pourquoi?
Parce que… je travaille.
Ecriplume reste un blog que je fais uniquement par plaisir, à côté duquel j’ai des obligations professionnelles.
Lorsque je suis « en retard » dans la publication quotidienne, c’est tout simplement parce que j’écris un article attendu de manière urgente par l’une ou l’autre des rédactions auxquelles je collabore.

Je persiste et signe: les journées sont trop courtes… soupir!

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>