Catégories

MASKII_HD_A4-800x631

Ils sont incontournables depuis qu’une dizaine d’entre eux sont présentés à la Fondation Cartier, à Paris…
Les personnages de l’artiste Australiens Ron Mueck sont saisissants de réalisme.
Enormes ou miniaturisés, ils interpellent par leur réalisme, la perfection de leur réalisation, et leur façon de nous faire entrer dans leur sphère intime…
Partout où il expose, Ron Mueck attire les foules… et les interrogations.
Qui est-il, comment fait-il pour atteindre une telle perfection dans sa technique?
Fils de fabriquant de jouets, il a créé sa propre société de fabrique de mannequins destinés à la publicité.
Jusqu’en 1996 où, dans une exposition collective, il a présenté « Dead dad », une reproduction du corps de son père couché sur le dos à la manière d’un gisant.
Elle fait sensation: Ron est couronné artiste.
Depuis, ses sculptures réalistes hantent les galeries et les musées.
De  ses oeuvres, l’artiste dit « Elles renvoient à ces souvenirs particuliers quand, enfant, on se glissait dans le lit de nos parents et que l’on s’y sentait tout petit. »*

Réalisées en silicone, polyester, résine et fibre de verre, les soeuvres de cet artiste autodidacte sont puissantes et donnent pourtant une impression de fragilité.
Une grande balade dans un univers semblable au nôtre, à la fois réel et terriblement vulnérable…

Martine Bernier

 

* Arts Magazine Mai 2013 n.76

A découvrir à la Fondation Cartier jusqu’au 29 septembre
261 Bd Raspail Paris.

Fondation Cartier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>