Catégories

Si vous êtes passés par Ecriplume dans la journée d’hier, vous avez sans doute remarqué qu’il avait purement et simplement disparu de la circulation.
Je vous dois une explication sur cette journée qui fut sans conteste la pire vécue par le site!

Hier matin donc, lorsque je l’ai ouvert pour y laisser le texte quotidien, un message m’attendait m’interdisant l’accès au panneau d’administration.
Il m’expliquait qu’un logiciel malveillant y avait été introduit qui risquait d’endommager l’ordinateur.
Pas question de prendre le moindre risque: j’ai pris contact avec mon hébergeur.
Tout se passe par « chat en direct » avec une personne dont le prénom avait une consonance indienne.

Je vous passe les détails, mais le résultat des opérations qu’il m’a indiquées a eu pour effet de faire disparaître le site.
Pendant un bon moment, j’ai pensé qu’Ecriplume allait disparaître dans les limbes…
C’était sans compter avec l’intervention de Walter, le concepteur du site qui, bien qu’il soit basé en Belgique, a pris les choses en mains.
Hier soir dans la soirée, le site renaissait.

Depuis plusieurs semaines, Ecriplume faisait l’objet d’attaques de hackeurs.
J’étais prévenue grâce à un logiciel de protection installé par Walter.
Je devrais finalement être flattée de voir que, comme le Pentagone, mon petit site tout rikiki a titillé l’intérêt des âmes malfaisantes d’Internet, comme un grand!
Ecriplume prend du galon!

Impossible de laisser passer cette journée sans remercier Walter, son bon ange, pour son intervention compétente et amicale… 
Merci également pour les courriers et les messages reçus hier: ils étaient très nombreux!

Dès demain, un nouveau texte prendra le chemin du blog! 

Martine Bernier

3 réponses à Ecriplume victime de hackeurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>