Catégories

congopauw

L’histoire m’a intriguée…
Elle se déroule en 1913, alors que la New York Zoological Socitety décide d’envoyer une expédition au Congo.
Sa mission: ramener des okapis vivants.
A la tête de l’équipe, le Dr James P. Chapin fit chou blanc.
Pas d’okapis à l’horizon, mais, en revanche, une étrange curiosité qu’il ramena aux Etats-Unis.
Il s’agissait de coiffures indigènes ornées de plumes brun-rouge rayées de noir, jamais vues jusqu’alors.

Vingt et un ans plus tard, Chapin, qui continuait à se rendre régulièrement au Congo, remarqua des plumes identiques sur deux grands oiseaux empaillés dans un musée.
En s’approchant pour lire les étiquettes, il déchiffra: « Grands paons indiens ».
Mais James savait pertinemment que c’était une erreur: c’était une société minière congolaise qui les avaient offerts sous ce nom.
Le scientifique réalise alors qu’il est en présence d’une nouvelle espèce.
L’année suivant, en 1935, il retourne au Congo et arrive à capturer sept de ces oiseaux qu’il ramène aux Etats-Unis.
C’était la première espèce d’oiseaux inconnus découverte depuis 40 ans…
En étudiant les volatiles, il fut établi qu’il ne s’agissait pas de paons mais d’une variété de faisans.
Aujourd’hui, la plupart des zoos européens et américains hébergent les fameux « paons du Congo » que le public admire sans savoir que l’espèce a été découverte… dans un musée!

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>