juillet 2013
L Ma Me J V S D
« juin   août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

campagne_chablais72

Beaucoup de monde, hier soir, au vernissage de l’exposition « St-Gingolph et le Léman », du peintre Noël Hémon.
J’avais promis à une amie organisatrice de m’y rendre, et quelque chose m’intriguait dans le parcours de ce peintre français qui, aujourd’hui, concentre son travail sur la Suisse après avoir exploré le Québec et la France.
Les toiles qu’il réalise désormais sont très différentes de celles qu’il signait jusqu’alors.
Je lui ai donc posé la question: pourquoi avoir changé aussi radicalement de style?
« J’avais envie d’arriver un jour à ce que je fais aujourd’hui, mais il m’a fallu passer par plusieurs étapes avant d’y parvenir.
J’avais un but, il a fallu que j’évolue pour l’atteindre… »

Exit donc le  côté  un peu naïf, l’aspect « cocon » rassurant et tendre de certaines toiles consacrées au Québec ou à la France.
Pour cette exposition riche de  63 oeuvres, l’artiste nous prend par la main et nous entraîne sur les bords du lac Léman, des ruelles de St-Gingolph aux paysages veveysans.
Plus authentique, moins lisse qu’elle a pu l’être, la peinture de Noël Hémon a grandi au fil du temps.
Il poursuit son chemin et atteint à présent une liberté nouvelle qui lui permet de proposer une vision un peu plus détachée des sujets.
Il joue avec la matière, les couleurs et propose des pastels à l’huile et des huiles sur lin séduisantes, plus rugueuses.
Des paysages, des façades rappelant celles qui inspirent le peintre Walter Mafli, mais dépouillées de nostalgie ou de mélancolie: la balade réserve de belles surprises.
La visite ne s’arrête pas à ces toiles colorées et chaudes.
Les murs de la somptueuse salle voisine de la première accueillent les dessins et les fusains de l’artiste.
Prenez votre temps pour la découvrir….
J’ai eu pour ma part un grand coup de coeur pour le monotype « Electricité », étape du travail menant à la toile exposée dans la pièce d’à côté…
Un autoportrait sobre, un travail en deux temps sur le mouvement axé sur la  silhouette d’un jeune homme: la salle fourmille de découvertes intéressantes.

Si vous êtes dans la région, faites un crochet par le Château de St-Gingolph.
L’exposition, organisée par la Commission culturelle locale, est à visiter jusqu’au 18 août du lundi au dimanche de 14h00 à 17h30.

Martine Bernier

Site de Noël Hémon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>