août 2013
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

51hVO8NJ2jL._AA200_

Lorsque le livre de Ronald Cicurel, « L’ordinateur ne digérera pas le cerveau » m’a été offert, voici quelques semaines, juste après sa sortie, j’ai eu un moment d’appréhension.
Les sous-titres « Science et cerveaux artificiels – Essai sur la nature du réel » me faisaient pressentir que j’allais devoir m’accrocher, moi qui n’ai pas une tournure d’esprit scientifique.
J’ai entamé la lecture et nous avons invité l’auteur, Ronald Cicurel et sa compagne, qui est l’une de mes amies, à venir passer une soirée chez nous.
Chose dite, chose faite, nous sommes entrés dans le monde de cet homme passionnant, Français né au Caire en 1945.
Mathématicien et philosophe, il a enseigné dans les universités du monde entier, et est toujours actuellement chargé de cours à l’EPFL de Lausanne.

Son livre, il a mis un an à l’écrire.
Il revient sur les questions qui ont jalonné sa vie, sur les connaissances établies au fil du temps, nous entraîne à travers sa réflexion, très structurée et fouillée.
Contrairement à ce que je craignais au départ l’ouvrage n’est pas ardu à aborder, à l’exception d’un passage plus difficile, vers le milieu du livre.
En nous parlant de ce volume dans lequel il a livré beaucoup de lui-même, Ronald Cicurel nous a offert un cours magistral.
Il nous a entraînés, comme il le fait dans son livre, sur les chemins de la science, depuis ses balbutiements à nos jours.
Depuis son plus jeune âge, il a toujours douté de la réalité qui lui était montrée.
Son esprit affûté l’a toujours poussé à chercher, creuser, réfléchir.

Ce livre, qui mérite d’être découvert par un public beaucoup plus large que celui des scientifiques, pose un regard d’une lucidité implacable sur notre société.
Morceaux choisis à travers une interview d’un soir:

- Faut-il vraiment avoir peur de voir l’ordinateur « digérer » nos cerveaux?
« Non…. il ne digérerait pas nos cerveaux à moins que l’on ne nous mécanise à outrance.
En voulant imiter les machines au détriment de la créativité, l’homme prend un risque.
Mais l’homo économicus fait parfois des choses généreuses, à parfois des actes de bravoure.
Il faut arrêter de vouloir croire que l’Homme est tel que l’on voudrait nous le montrer. »

- Ronald Cicurel  entrevoit des changements radicaux obligatoires pour l’avenir de l’Homme.
Pour le travail:
« On veut augmenter la productivité, éjecter l’Homme, qui se retrouve au chômage.
Et ensuite, que fait-on?
La valeur d’un homme est très liée à son travail.
Il faut introduire un système plus souple.
La richesse des équations linéaires n’est pas suffisante pour décrire l’Homme.
Il doit être le bénéficiaire et non au centre du système économique.
Pourquoi l’argent devrait-il dépendre du travail?
Il n’est que du papier imprimé, a besoin d’être rare.
Nous devons dissocier la survie de l’individu à la capacité de travailler. »

- Faut-il craindre l’intelligence artificielle?
« L’intelligence artificielle… il n’y en a pas!
On vote des crédits incroyables, mais il n’y a pas eu un millimètre de progrès dans ce domaine.
Les ordinateurs ne savent pas prouver un théorème mathématique.
L’ordinateur calcule, mais ne fait pas preuve d’intelligence.
On utilise le mot intelligence n’importe comment.
Pour qu’il y ait intelligence, ne faut-il pas qu’il y ait vie?
L’ordinateur ne sait pas ce qu’est la vie.
L’imitation de quelque chose, même quand elle est parfaite, devient-elle la chose elle-même?
A mon avis pas… »

Ne cherchez pas le livre du Dr. Ronald Cicurel dans une librairie, il ne s’y trouve pas.
Ou du moins pas pour le moment.
Vous le trouverez sur Amazon où il a été édité.
Et,  foi de néophyte,ce condensé de savoir mérite d’être lu et relu…

Martine Bernier

Lien Amazon vers le livre

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>