août 2013
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Sacco et Vanzetti

Sacco et Vanzetti

Depuis que je suis adolescente, je connais la chanson de Joan Baez et  j’écoutais celle de Georges Moustaki  » La Marche de Sacco et Vanzetti »,  me chantant en boucle:

Maintenant Nicolas et Bart
Vous dormez au fond de nos coeurs
Vous étiez tous seuls dans la mort
Mais par elle vous vaincrez !

Un jour, j’ai voulu savoir qui étaient Sacco et Vanzetti.
Pas d’Internet à cette époque, il fallait plus qu’un simple clic pour avoir une renseignement.
Peut-être est-ce parce qu’il m’a fallu chercher que j’ai retenu leur histoire…
Cela se passait en 1921.
Deux anarchistes d’origine italienne furent condamnés pour l’assassinat de deux employés transportant la paie destinée à une fabrique de chaussures.
Le drame s’était déroulé à South Braintree, dans le Massachusetts, et les braqueurs avaient volé 16’000 dollars.
Les preuves réunies contre Sacco et Vanzetti étaient controversées.
Ce qui fit que la cause des deux hommes tourna à la bataille juridique et rencontra des soutiens à travers le monde entier.

Nicola Sacco était ouvrier cordonnier.
Son compagnon, Bartolomeo Vanzetti, lui, vendait du poisson.
Des hommes simples devenus des symboles.
En Amérique du Sud, pour eux, des grèves furent déclenchées tandis que, en Europe étaient organisées d’énormes manifestations, et que des meetings de protestation avaient lieu en Afrique et en Asie.

De nouveaux témoignages et de nouvelles pièces furent ajoutés au dossier.
Malgré cela, le juge d’instance refusa d’organiser un nouveau procès.
Le 23 août 1927, les deux hommes étaient envoyés à la chaise électrique.

Cet acte déclencha des vagues de protestations et des émeutes dans le monde entier.
Des milliers de manifestants en deuil ont assisté à l’enterrement de ceux que l’on considérait comme innocents.
Et, aux Etats-UNis, plusieurs personnalités et bâtiments publics ont dû bénéficier d’une protection policière.

Je pense à ces deux hommes à chaque fois que le refrain de Moustaki me revient à l’esprit…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>